/news/currentevents
Navigation

Un ex-chauffeur d'autobus de Saguenay accusé d’agressions sexuelles sur des enfants

Coup d'oeil sur cet article

SAGUENAY – Accusé d'agressions sexuelles sur des enfants, Bernard Gaudreault, cet ancien chauffeur d'autobus scolaire de Saint-Honoré, au Saguenay, est cité à procès.

Gaudreault a renoncé à son enquête préliminaire vendredi. Pour la première fois depuis sa mise en accusation, l'homme de 55 ans était présent au palais de justice de Chicoutimi.

L'ancien chauffeur d'autobus, qui travaillait pour la compagnie Intercar depuis 28 ans, fait face à 13 chefs d'accusation relativement à de présumées agressions sexuelles qui auraient été commises sur des enfants.

Gaudreault aurait fait six présumées victimes d'âge mineur.

Les gestes reprochés auraient été commis entre janvier 1997 et février 2018. Sa mise en accusation avait provoqué une onde de choc à Saint-Honoré puisque Gaudreault était aussi un bénévole de longue date au sein de l'association des scouts de la communauté.

L'homme de 55 ans a avisé le tribunal vendredi qu'il avait entrepris une thérapie concernant les chefs d'accusation qui pèsent contre lui.

«La thérapie fait partie de ces intentions-là, pour l'accusé, de chercher à savoir comment un homme de son âge sans histoire peut arriver à faire des gestes [prétendus] comme ceux-là», a affirmé son avocat, Me Jean-Marc Fradette.

«La décision d'aujourd'hui pour l'accusé, c'est un pas en avant vers un règlement de dossier. Mais c'est un dossier complexe avec plusieurs chefs d'accusation. Ça ne veut pas dire qu'on va régler sur tous les chefs et sur toutes les plaignantes non plus», a ajouté Me Fradette.

Bernard Gaudreault a quitté la région. Il demeure maintenant dans la région de Montréal.

Les plaignantes étaient présentes vendredi au palais de justice. Elles n'ont finalement pas eu besoin de témoigner.

L'accusé sera de retour en cour en décembre prochain.