/sports/hockey/canadien
Navigation

Une année de reconstruction pour le Canadien

Coup d'oeil sur cet article

C’est permis d’y rêver.

Il y a trois ans, ce titre coiffait la page une de notre cahier spécial sur la saison 2015-2016, où l’on retrouvait une belle caricature de P.K. Subban, tiré à quatre épingles, piquant une jasette avec le maire Denis Coderre déjà installé avec sa chaise pliante pour le défilé. « Vous êtes peut-être un peu trop optimiste M. le maire », disait Subban.

Photo d'archives

Oui peut-être en effet, mais à cette époque pas si lointaine, le Canadien pouvait aspirer à la coupe Stanley.

La majorité de nos experts leur prédisaient d’ailleurs le deuxième rang, derrière le Lightning. Et Carey Price trônait au sommet de la liste des meilleurs joueurs de la LNH établie par Yvon Pedneault.

C’est fou comme tout a basculé en trois petites années.

Grâce à sa réputation surtout, Price s’accroche de peine et de misère au 50e rang du palmarès, et aucun de nos experts ne voit le Canadien en séries. Partis : P.K. Subban, Andrei Markov, Alex Galchenyuk, Lars Eller, Max Pacioretty et une ribambelle de joueurs de soutien.

Ne reste que Price, Brendan Gallagher, Tomas Plekanec, Jeff Petry et Jacob de la Rose.

Non, cette fois, plus personne à Montréal ne rêve d’un championnat.

La direction refuse d’admettre le mot reconstruction, mais les faits sont là. L’échange de Pacioretty pour Tomas Tatar et le jeune Nick Suzuki a clos le débat : le Canadien a un chantier aussi gros que l’échangeur Turcot.

De l’espoir

Capable de nous faire mentir, le CH ? Possible. On a vu de belles choses durant le camp d’entraînement. Ça patine, en tout cas.

À défaut de rêver à la coupe dans un avenir rapproché, les partisans peuvent se tourner vers le jeune Jesperi Kotkaniemi. Il en a du talent, celui-là ! Enfin l’étoffe d’un centre numéro un à Montréal.

Personnellement, j’aimerais le voir débuter la saison avec le grand club. Qu’est-ce que le Canadien a à perdre ? Rien. Qu’on le fasse jouer au sein de l’un des deux premiers trios, il mettra cette saison dans son baluchon d’apprentissage.

Ce n’est pas permis d’y rêver, mais c’est un nouveau départ. Le pessimisme des derniers mois laisse tranquillement poindre une lueur d’espoir qui commence avec Kotkaniemi.

Bonne lecture, chers lecteurs, et bonne saison !

 

Fiches des joueurs

 

Nouvelle saison, nouveau système

Photo d'archives, Agence QMI

Le Journal a rencontré Claude Julien pour voir comment il parviendrait à naviguer à travers cette autre saison qui s’annonce longue.

Cliquez ici pour consulter l’article.

 

Une équipe transformée

Photo d'archives, Stevens LeBlanc

Une identité renouvelée, une culture gagnante, une attitude métamorphosée et une équipe rapide et affamée. 

Cliquez ici pour consulter l’article.

 

Le mot d’ordre: patience!

Photo d'archives, Pierre-Paul Poulin

La direction du Canadien refuse de reconnaître qu’elle est en mode reconstruction.

Cliquez ici pour consulter l’article.

 

Les choix de nos experts

Photo d'archives

Nos experts se prononcent sur la prochaine saison de la LNH qui débute prochainement.

Cliquez ici pour consulter l’article.

 

La grande noirceur

Photo d'archives

À moins d’un miracle, ce n’est pas le printemps prochain que le Canadien ramènera la coupe Stanley à Montréal.

Cliquez ici pour consulter l’article.

 

Fins de parcours abruptes

Photo d'archives

La direction du Canadien et ses capitaines n’ont pas toujours fait bon ménage.

Cliquez ici pour consulter l’article.

 

Un vent de changement

Photo d'archives, Martin Chevalier

Le Rocket de Laval aura un visage fort différent cette saison.

Cliquez ici pour consulter l’article.

 

Price par la peau des dents

Photo d'archives, Martin Chevalier

Pouvait-on insérer le nom de Carey Price dans la liste des meilleurs joueurs de la LNH après une saison aussi difficile?

Cliquez ici pour consulter l’article.