/entertainment/shows
Navigation

[PHOTOS] Elton John au Centre Vidéotron: «je ne vous oublierai jamais»

Un ultime tour de piste parfaitement réussi pour Elton John devant près de 17 000 spectateurs conquis

Le Centre Vidéotron avait un dernier rendez-vous avec Elton John, samedi soir. La légende britannique offert un concert de haut niveau à près de 17 000 fans.
Photo Didier Debusschère Le Centre Vidéotron avait un dernier rendez-vous avec Elton John, samedi soir. La légende britannique offert un concert de haut niveau à près de 17 000 fans.

Coup d'oeil sur cet article

S’il existe un guide de la parfaite tournée d’adieu, Elton John en a glorieusement réécrit quelques chapitres, samedi soir, au Centre Vidéotron.

Trois semaines à peine après avoir pris la route pour trois ans avec sa tournée Farewell Yellow Brick Road, la légende britannique, toujours au sommet de son art à 71 ans, a enchanté près de 17 000 spectateurs pendant plus de deux heures trente lors de son ultime tour de piste dans la capitale.

Le Centre Vidéotron avait un dernier rendez-vous avec Elton John, samedi soir. La légende britannique offert un concert de haut niveau à près de 17 000 fans.
Photo Didier Debusschère

Sir Elton John n’a rien laissé au hasard, à commencer par la sélection de chansons, qui ne contenait aucun oubli majeur. Tous les hits importants, de Bennie and the Jets en ouverture jusqu’à Goodbye Yellow Brick Road pour conclure, y étaient. La star a même pu insérer quelques titres rarement joués en concert (dont quatre jamais faits lors de ses cinq visites précédentes à Québec).

Le Centre Vidéotron avait un dernier rendez-vous avec Elton John, samedi soir. La légende britannique offert un concert de haut niveau à près de 17 000 fans.
Photo Didier Debusschère

L’enrobage visuel était tout aussi réussi. Au fond d’une scène en pente éclairée avec soin, on retrouvait un immense écran où les projections vidéo, passant du court métrage aux séquences d’animation et aux images d’archives, rivalisaient de raffinement et laissaient transparaître l’humanisme du chanteur.

De l’excentricité à l’élégance

Soutenu avec brio par six musiciens, Elton John n’a pas mis de temps à amorcer sa récolte d’ovations en démontrant, d’entrée de jeu, que sa voix, son agilité au piano et son sens inné du spectacle ne l’ont pas abandonné, cinquante ans après ses débuts.

Certes, les excentricités du passé ont laissé place à l’élégance. Mais ses vestons continuent de scintiller et il portait encore samedi ses lunettes en forme de cœur. Flamboyant un jour, flamboyant toujours !

Le Centre Vidéotron avait un dernier rendez-vous avec Elton John, samedi soir. La légende britannique offert un concert de haut niveau à près de 17 000 fans.
Photo Didier Debusschère

« Je suis heureux d’être ici ce soir », a-t-il confessé en français, avant de dédier Border Song à Aretha Franklin, qui avait, pour le plus grand bonheur de John, interprété sa chanson alors qu’il n’était qu’un nouveau venu sur la scène musicale.

Dès lors, ce fut une succession de moments forts. Parmi les meilleurs, on gardera en mémoire l’intense Rocket Man qu’il a terminée en transe les yeux fermés, cette enlevante portion instrumentale qui a transporté Levon à un niveau supérieur, la communion sur Don’t Let The Sun Go Down On Me et le trépidant enchainement de The Bitch is Back, I’m Still Standing, Crocodile Rock et Saturday Night’s Alright For Fighting. C’était que du plaisir.

Le Centre Vidéotron avait un dernier rendez-vous avec Elton John, samedi soir. La légende britannique offert un concert de haut niveau à près de 17 000 fans.
Photo Didier Debusschère

Le survol musical proposé par Elton John a fourni l’occasion de revenir sur des événements intimes de sa vie. « C’est ma chanson la plus personnelle », a-t-il ainsi avoué à propos de Someone Saved My Life Tonight, récit de sa tentative de suicide avortée.

Le Centre Vidéotron avait un dernier rendez-vous avec Elton John, samedi soir. La légende britannique offert un concert de haut niveau à près de 17 000 fans.
Photo Didier Debusschère

Il a aussi levé son chapeau à Bernie Taupin, avec qui il a écrit toutes ses grandes chansons, et rappelé sa lutte pour trouver un remède au SIDA avant de livrer la très belle Believe.

Vives émotions

Mais les plus vives émotions se sont pointées quand Sir Elton a pris quelques minutes pour remercier son public de sa loyauté depuis un demi-siècle. Un message qui a été reçu par la plus chaleureuse ovation de la soirée.

Le Centre Vidéotron avait un dernier rendez-vous avec Elton John, samedi soir. La légende britannique offert un concert de haut niveau à près de 17 000 fans.
Photo Didier Debusschère

« Je ne vous oublierai jamais », a confié John, visiblement ému de l’élan d’amour des Québécois.C’est réciproque, Sir Elton.