/entertainment/shows
Navigation

Des danseurs de haut calibre

Coup d'oeil sur cet article

Les danseurs qui ont brillé lors de la seconde ronde d’auditions de Révolution, dimanche soir à TVA, ont encore élevé le niveau technique et artistique, peu importe leur âge ou leur style.

Frère et sœur, Alexandre et Katerine Leblanc vivent leur passion pour la danse en duo. Ils ont d’abord créé l’étonnement en arrivant sur scène avec des masques. Leur chorégraphie, techniquement impressionnante, n’a pas laissé les maîtres de marbre. Quant à leur révolution, elle était époustouflante.

Plus tard, c’est le groupe Seem So Far, dont ils sont les chorégraphes, qui est passé sur scène. Âgés de 17 à 20 ans, les danseurs étaient habillés et maquillés en noir et blanc. Visuellement, l’effet était bien exploité et la chorégraphie originale parfaitement réalisée, avec beaucoup de finesse. Ils n’ont eu aucun mal à faire actionner les manettes des maîtres.

Les filles de District 5, de Trois-Rivières, se sont aussi très bien défendues avec leur numéro de hip-hop. Elles voulaient impressionner les Twins ; elles ont plutôt réussi à gagner le cœur des quatre maîtres.

Même s’il a découvert la danse à la fin de son adolescence, vers l’âge de 18 ans, Charles-Alexis possède un foisonnant univers qu’il maîtrise parfaitement et qu’il offre avec beaucoup de sensibilité. Jean-Marc Généreux a souligné la maturité de son art, alors que Laurent des Twins lui a carrément déclaré son amour.

Jeune talent

Du haut de ses 12 ans, Chléa Giguère a quant à elle prouvé que le talent n’attend pas le nombre des années. Sur la chanson Viens danser de Cœur de pirate, elle a livré une performance de « classique contemporain » aussi forte émotionnellement que techniquement.

L’expérience d’Alise et Sandu à Révolution aurait par contre pu mal tourner. Leur vitalité et leur dynamisme dans leur chorégraphie de danse latine ont enthousiasmé les maîtres qui ont rapidement actionné leur manette durant leur performance. Mais en revoyant les images, ils se sont aperçus que leur révolution était complètement ratée. Laurent des Twins n’était vraiment pas content, mais le couple a quand même réussi à accéder à l’étape suivante. Le duo devra être parfait, lors de la prochaine étape, pour faire oublier cette erreur.

Lydia s’est longuement fait désirer avant d’actionner son vote pour Yunier et Dayana, le couple originaire de Cuba qui a livré un très beau numéro de danse contemporaine sur la version de Je suis malade interprétée par Lara Fabian. En apprenant qu’ils n’avaient pas dansé depuis plusieurs années et que c’était leur premier numéro ensemble, elle a suivi l’avis des Twins et de Jean-Marc Généreux.

Au ballottage

Deux duos ont été mis au ballottage lors de l’émission dominicale. Shanie et Raphael, 23 ans, ont livré un numéro intéressant qui illustrait la pression de la société sur les femmes. Ils devront toutefois être plus solides la prochaine fois. Les jumeaux de B. Twins ont eu toute une présence et leur révolution était parfaite, mais ils devront s’ouvrir un peu plus.

Au cours de la soirée, les maîtres ont indiqué à plusieurs candidats refusés qu’ils pourraient revenir l’an prochain. TVA n’a toutefois pas voulu confirmer qu’il y aurait une seconde saison de l’émission.

Portés par l’excellence

Le point commun des danseurs de Révolution, c’est la passion de la danse jumelée aux nombreuses années d’entraînement et de répétition.

Chléa Giguère, 12 ans

Photo courtoisie, OSA Images

À seulement 12 ans, Chléa cumule déjà près de 10 ans de danse classique et contemporaine. « Ce sont mes parents qui m’ont mise à la danse à l’âge de deux ans. Ils ont vu que j’aimais danser depuis toujours. Dès qu’il y avait de la musique qui jouait à la radio ou à la télé, je me mettais à danser. »

Parce qu’elle aime que les mouvements soient parfaitement bien exécutés, elle suit un entraînement rigoureux. Tous les matins, elle fait trois heures de ballet avant d’aller à l’école puisqu’elle prend part au programme professionnel de l’École supérieure de ballet du Québec.

Team White

Katerine, 23 ans | Alexandre, 25 ans

Photo courtoisie, OSA Images

Depuis leur enfance, Katerine et Alexandre Leblanc (Sainte-Adèle et Montréal) baignent dans le milieu de la danse grâce à leur mère qui y évolue. « En grandissant ensemble, on s’est toujours vus en train de danser en duo dans le salon à la maison, a expliqué Alexandre. C’est devenu naturel et c’est ce qui crée notre chimie. On se connaît par cœur. »

Les deux vivent désormais leur passion en symbiose. « On est frère et sœur, on est partenaires d’une école de danse, on danse ensemble, mais le plus important est qu’on est surtout de grands amis, insiste Katerine. On a du plaisir ensemble, même en dehors du travail et de la danse. »

Yunier et Dayana, 32 et 26 ans

Capture d'écran, TVA

Tous les deux originaires de Cuba, Dayana et Yunier se connaissaient, mais n’avaient jamais dansé ensemble. « En arrivant au Québec, je me suis mariée et j’ai arrêté de danser pour différentes raisons. J’ai choisi ma vie personnelle avant ma vie professionnelle », a confié Dayana. C’est un peu les mêmes raisons qui ont conduit Yunier, qui dansait pour la télévision nationale cubaine, à mettre sa carrière de danseur en pause.

Finalement, l’annonce de l’émission Révolution a provoqué une envie de s’y remettre. « On ne se sentait pas vraiment prêts, on n’avait jamais dansé ensemble, mais on a décidé de se remettre à l’entraînement », a indiqué Dayana.

« J’ai arrêté pendant six ans et Révolution est comme un cadeau pour moi. Je veux me prouver que je suis capable de remonter sur scène et de performer », a ajouté Yunier.

Les danseurs retenus cette semaine

  • Team White, 23 et 25 ans, Sainte-Adèle et Montréal
  • District 5 de 17 à 27 ans, Trois-Rivières
  • Charles-Alexis Desgagnés, 27 ans, Montréal
  • Chléa Giguère, 12 ans, Montréal
  • Sandu et Alise, 22 et 18 ans, Montréal
  • Seem So Far de 17 à 20 ans, Saint-Sauveur
  • Yunier et Dayana, 32 et 26 ans, Longueuil et Laval

Au ballottage

  • Raphaël et Shanie, 23 et 24 ans, Montréal
  • B.Twins 22 ans, Gatineau