/news/politics
Navigation

La FTQ exige de nouveau un salaire minimum à 15$ l’heure

Le président de la FTQ, Daniel Boyer, faisait partie de la centaine de personnes avaient pris part à la marche de 15 kilomètres pour un salaire minimum à 15 $ l'heure , à Montréal, dimanche le 15 octobre 2017.
JOEL LEMAY/AGENCE QMI Le président de la FTQ, Daniel Boyer, faisait partie de la centaine de personnes avaient pris part à la marche de 15 kilomètres pour un salaire minimum à 15 $ l'heure , à Montréal, dimanche le 15 octobre 2017.

Coup d'oeil sur cet article

La Fédération des travailleurs du Québec (FTQ) a réitéré dimanche que le salaire minimum doit être augmenté à 15$ l’heure dans la province, à l’instar de l’Alberta où ce seuil entre en vigueur lundi.

«Il faut saluer le courage de l’Alberta qui a compris qu’une façon d’aider les travailleurs de sortir de la pauvreté est de hausser le salaire minimum. En Alberta, le salaire minimum va passer à 15$ l’heure, ce 1er octobre. La Colombie-Britannique s’est déjà donné cet objectif. Le Québec ne doit pas être à la traîne», a affirmé le président de la FTQ, Daniel Boyer, par communiqué.

La FTQ compte poursuivre ses efforts auprès du nouveau gouvernement provincial qui sera élu au scrutin général de lundi pour que le salaire minimum soit bonifié.

«La hausse du salaire minimum à 15$ l’heure permettrait aux travailleurs de vivre plus dignement et décemment. De plus, nous savons tous que chaque dollar supplémentaire gagné sera dépensé localement, faisant ainsi d’une pierre deux coups. Une mesure bonne pour les travailleurs et bonne pour l’économie», a précisé le président de la FTQ.

S’appuyant sur les données de l’Institut de la statistique du Québec de 2016, le syndicat a souligné que plus d’un emploi sur cinq est payé à un taux horaire inférieur à 15$ l’heure dans la province. Environ 830 000 personnes sont ainsi dans cette situation, dont 59% sont des femmes.

«La hausse du salaire minimum est devenue une nécessité. Comme société, nous ne pouvons laisser plus longtemps des hommes et des femmes vivre dans le dénuement», a ajouté M. Boyer.

Depuis le 1er mai dernier, le salaire minimum est de 12$ l’heure au Québec (9,80$ de l’heure pour ceux à pourboire). Le salaire minimum est de 14$ l’heure en Ontario et il atteindra 15$ l’heure l’an prochain si le nouveau premier ministre Doug Ford n’annule pas cette décision.