/news/politics
Navigation

ALENA: les producteurs laitiers déçus et inquiets

Vaches
Photo d'archives

Coup d'oeil sur cet article

OTTAWA | À la suite de l’accord conclu entre le Canada et les États-Unis pour le renouvellement de l’Accord de libre-échange nord-américain (ALENA), les producteurs laitiers ont réagi et considèrent que le gouvernement Trudeau ne les a pas écoutés.

Les détails de l’entente n’ont pas encore été dévoilés. Toutefois, selon plusieurs médias, le Canada aurait accepté de faire des concessions sur la gestion de l’offre du secteur laitier et permettre aux producteurs laitiers américains un meilleur accès au marché canadien.

«Nous avons été informés de la conclusion d'une entente entre le Canada et les États-Unis concernant un nouvel accord de libre-échange. L'attribution d'un accès additionnel de l'ordre de 3,59 % à notre marché laitier domestique, l'élimination de classes laitières compétitives et les mesures extraordinaires qui limiteront notre capacité d'exporter des produits laitiers auront un impact énorme non seulement pour les producteurs laitiers, mais pour tout le secteur», a déclaré Pierre Lampron, président des Producteurs laitiers du Canada, par communiqué.

«Notre gouvernement nous avait pourtant assuré qu'il ne signerait pas un accord qui serait mauvais pour les Canadiennes et Canadiens. Or, nous ne voyons pas comment cet accord peut être bon pour les 220 000 familles canadiennes qui dépendent de l'industrie laitière pour gagner leur vie», a –t-il déploré.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.