/entertainment/music
Navigation

Aznavour était attaché au Québec

Le chanteur entretenait une belle histoire d’amour avec la Belle Province et ses artistes depuis 70 ans, car c’est ici qu’il avait connu le premier succès de sa carrière

Coup d'oeil sur cet article

Charles Aznavour a connu une impressionnante carrière internationale. Mais même s’il était acclamé aux quatre coins de la planète, le chanteur entretenait une histoire bien particulière avec le Québec depuis 70 ans. C’est ici, en 1948, que l’auteur-compositeur a connu le premier succès de sa carrière, avec le duo Roche et Aznavour, presque dix ans avant la France. Au fil des années, il a ensuite collaboré avec plusieurs artistes québécois, dont Lynda Lemay, Isabelle Boulay et Paul Daraîche.

« Si Charles Aznavour n’avait pas été là, je n’aurais possiblement pas la même carrière », a confié au bout du fil une Lynda Lemay « très secouée » par le décès du grand homme.

C’est en 1996, lors d’un hommage à Charles Trenet en Suisse, qu’elle avait rencontré Aznavour pour la première fois. « Cette rencontre a changé le cours de mon existence parce que peu de temps après, Aznavour venait au Québec et je lui avais chanté des chansons sur la scène du Capitole », dit-elle.

Par la suite, Aznavour n’a jamais lâché la Québécoise lors de ses activités outremer. « Il a toujours été généreux. À mes premiers spectacles en France, c’est lui qui avait fait le message sur le répondeur pour inviter les gens à me découvrir. Chaque fois qu’il venait en promotion, il avait de bons mots pour ce que je faisais. »

« C’était Piaf, c’était Brel »

Isabelle Boulay a aussi eu l’occasion de côtoyer Aznavour à l’occasion de divers duos sur scène. « Pour nous, c’était un artiste à part, dit-elle. C’est le grand Charles. Ce n’est pas pour rien qu’il était l’idole de Johnny Hallyday. C’était Piaf, c’était Brel. Il était de la même lignée. »

En 2010, Judith Bérard avait passé une semaine avec le chanteur pour faire la promotion de l’adaptation québécoise de la comédie musicale, Je m’voyais déjà. « Ç’a été une rencontre surprenante qui m’a donné un peu comme une gifle en plein visage, dit-elle. Je n’ai jamais rencontré un être qui avait autant la fureur de vivre. Il mordait dans chaque instant. »

Album hommage

Il y a cinq ans, Paul Daraîche s’est envolé à Paris afin d’y enregistrer un duo avec Aznavour, pour la pièce Noël au saloon. « J’ai passé la journée avec lui au Palais des congrès, dit Paul Daraîche. J’étais comme dans un état second. Aznavour était ma plus grande idole. Quand j’ai commencé ma carrière, je faisais beaucoup de chansons de lui. »

Mario Pelchat accompagnait Paul Daraîche pour cette journée spéciale, en 2013. À ce moment-là, il s’est aussi mis à rêver lui-même d’un duo avec le monument français.

« Je suis en train de travailler sur un album hommage à Aznavour, dit-il. Après avoir fait Legrand et Bécaud, je voulais finir la trilogie avec lui. J’étais en contact avec son fils Nicolas pour qu’il arrange bientôt un duo entre nous deux. Mais ça ne pourra avoir lieu... »

Sur sa page Facebook, Céline Dion a elle aussi tenu à rendre hommage à Charles Aznavour. « Monsieur Charles, “Hier encore”, les scènes du monde entier étaient pour vous “la bohème” que vous avez tant aimée. Vous, fils d’Arménie devenu ambassadeur des “plaisirs démodés”, vos chansons d’Or ont fait rêver des générations de romantiques. Vous resterez toujours “For me Formidable”. »