/news/politics
Navigation

Trudeau promet une aide aux producteurs laitiers

Vaches animaux de ferme élevage viande
Photo Fotolia

Coup d'oeil sur cet article

OTTAWA | Les producteurs laitiers québécois seront dûment compensés pour les concessions faites à l’administration Trump dans le nouvel accord de libre-échange conclu dimanche, promet le premier ministre Justin Trudeau.

«On va travailler avec l’industrie pour s’assurer qu’il y ait des compensations adéquates», a dit M. Trudeau en conférence de presse à Ottawa, lundi.

Selon l’entente, 3,6% du marché des producteurs laitiers québécois sera dorénavant accessible aux fermiers américains. Une brèche dans la gestion de l’offre canadienne décriée tant par l’industrie que par la classe politique québécoise.

Selon M. Trudeau, les concessions sur l’accès au marché du lait au Canada sont un moindre mal compte tenu du fait que les États-Unis souhaitaient l’abolition complète de la gestion de l’offre.

Ce système qui donne un revenu stable aux producteurs a été «préservé pour les générations futures», a clamé M. Trudeau.

Devant la presse, le premier ministre ainsi la ministre des Affaires étrangères ont tous les deux laissé entendre que la conclusion d’un nouvel accord de libre-échange avec les États-Unis était une victoire en soi. Donald Trump répète en effet depuis des mois qu’il est prêt à déchirer le pacte qui unit économiquement les trois pays d’Amérique du Nord.

«C’est une bonne chose d’avoir de la stabilité, d’avoir un accès [au marché américain], d’avoir un accord qui va protéger les emplois de la classe moyenne et la prospérité pour le long terme», a vanté le premier ministre canadien.