/sports/hockey/canadien
Navigation

Les Leafs vantent le Tricolore

Montreal Canadiens v Toronto Maple Leafs
Photo AFP

Coup d'oeil sur cet article

TORONTO | Le Canadien méritait la victoire mercredi soir par son jeu intense et combatif et tout le monde dans le vestiaire des Maple Leafs a vanté son travail.

Dans la défaite, le Tricolore pouvait marcher la tête haute. Dans la victoire, les Leafs n’avaient pas tout à fait le même sentiment.

« C’est la LNH, tu dois te présenter pour travailler à tous les matchs, a mentionné l’entraîneur-chef Mike Babcock. Nous avons ramassé deux points et c’est bien, mais nous sommes bien meilleurs que ce qu’on a démontré. »

Vieux renard

Plus tôt dans la journée, Babcock, un vieux renard, semblait sentir ce qui s’en venait. Les 70 journalistes sur place lui parlaient de la profondeur de sa formation, de son attaque redoutable, des aspirations à la coupe Stanley. Ça se passe sur la glace et pas sur papier, disait-il.

« Quand tu as vraiment peur, c’est facile de travailler fort, a-t-il expliqué. Quand tu n’as pas peur, c’est plus difficile de travailler fort. La bonne affaire, c’est que l’autre équipe nous a donné une petite peur ce soir [hier], dès le premier match.»

Le gardien Frederik Andersen était aux premières loges pour voir l’ardeur au jeu du Canadien. « Ils n’ont pas arrêté de foncer au filet et de créer du trafic », dit-il.

L’auteur du but gagnant Auston Matthews a salué le travail de son gardien.

« Il nous a gardés dans le match, a-t-il dit. Les joueurs du Canadien n’ont jamais lâché et ne nous donnaient pas beaucoup d’espace. »