/lifestyle/books
Navigation

Michel Tremblay et Christine Beaulieu en lice pour un Prix littéraire du gouverneur général

Michel Tremblay et Christine Beaulieu en lice pour un Prix littéraire du gouverneur général
PHOTO AGENCE QMI, TOMA ICZKOVITS

Coup d'oeil sur cet article

La course à l'obtention des Prix littéraires du gouverneur général comprend 70 oeuvres, en français et en anglais, dévoilées mercredi par le Conseil des arts du Canada.

La compétition est particulièrement relevée du côté du théâtre. Parmi les cinq finalistes, tous québécois, on compte Michel Tremblay pour sa pièce «Enfant insignifiant!» et Christine Beaulieu à l'origine du succès «J'aime Hydro». En 2017, les honneurs ont été attribués à Sébastien David pour «Dimanche napalm».

Auteure bien connue des enfants et des adolescents, India Desjardins a quant à elle la chance de remporter les grands honneurs de la catégorie de la littérature jeunesse – livres illustrés grâce à son ouvrage «Une histoire de cancer qui finit bien», une collaboration avec Marianne Ferrer.

Romans et nouvelles

Cinq auteurs ont encore la chance de succéder à Christian Guay-Poliquin primé l'an dernier pour «Le poids de la neige» dans la catégorie des romans et des nouvelles. Karoline Georges («De synthèse»), Christophe Bernard («La bête creuse»), Maxime Raymond Bock («Les noyades secondaires»), Naomi Fontaine («Manikanetish») et Olivier Sylvestre («noms fictifs») font partie de la plus récente sélection.

Les autres catégories de cette remise de récompenses sont liées à la poésie, aux essais, aux textes de livres jeunesse et à la traduction. Le volet anglophone comprend également sept divisions.

Les 70 livres nommés ont été choisis parmi quelque 1400 titres publiés au Canada au cours de la dernière année. Tous les gagnants qui seront connus le 30 octobre empocheront 25 000 $.

Les Prix littéraires du gouverneur général sont remis depuis 1936.