/opinion/columnists
Navigation

Bravo, Monsieur Legault!

François Legault
Photo Chantal Poirier

Coup d'oeil sur cet article

Décidément, François Legault ne perd pas de temps.

À peine élu, il vient d’annoncer que son gouvernement adoptera bientôt une loi interdisant le port de signes religieux chez les employés de l’État en position d’autorité — c’est-à-dire les enseignants, les juges, les policiers, les gardiens de prison et les procureurs de la Couronne.

Ceux et celles qui refuseront de respecter cette loi perdront leur emploi.

JUSTIN LE FÉMINISTE

« Ça va trop loin ! » crieront les curés de la gogauche antiraciste, qui ont fait de la protection de la religion leur cheval de bataille (alors que, traditionnellement, la gauche a toujours lutté pour la séparation de l’État et de la religion).

Pourtant, c’est à peu de choses près ce que prônaient Charles Taylor et Gérard Bouchard dans leur fameux rapport, qui a été tabletté par les libéraux avant même d’être imprimé...

« Concernant le port de signes religieux par les agents de l’État : nous recommandons qu’il soit interdit aux magistrats et aux procureurs de la Couronne, aux policiers, aux gardiens de prison, aux président et vice-présidents de l’Assemblée nationale... »

Monsieur Legault a juste étendu cette interdiction aux enseignants.

Ce qui, entre vous et moi, tombe sous le sens : que sont les professeurs sinon des figures d’autorité auprès des enfants ?

Il faut vraiment avoir le cerveau embrumé pour penser le contraire...

Comme on pouvait s’y attendre, notre féministe en chef Justin Trudeau (qui adore se déguiser pour visiter des lieux de culte) a mis le nouveau premier ministre du Québec en garde contre ses mauvaises tentations.

« Comme vous le savez très bien, je ne suis pas de l’opinion que l’État devrait dire à une femme ce qu’elle devrait porter ni ce qu’elle ne devrait pas porter », a-t-il dit.

Euh... Ce sont des femmes qui portent la kippa ? Et le turban sikh ? Et des grosses croix ?

La neutralité religieuse vise TOUTES les religions, TOUTES les cultures et TOUS les sexes.

Elle est à voile, oui. Mais aussi à vapeur.

LEUR CHOIX

« Mais des gens vont perdre leur emploi à cause de leur religion », diront les petits lapins qui sont passés par le cours d’Éthique et culture religieuse.

Eh oui.

Mais ça sera leur choix.

Si pour eux, la loi de Dieu est plus importante que la loi des hommes, eh bien, ils choisiront la loi de Dieu, ils sont libres de le faire, on respectera leur choix et on ne leur tordra pas le bras !

Le principe de la laïcité est simple : l’État est neutre en matière de religion. Et les représentants de l’État qui sont en position d’autorité doivent refléter la neutralité de l’État.

Pas besoin d’un postdoctorat en théologie pour comprendre ça.

Si un jour, je suis accusé d’un crime et qu’un juge se présente face à moi avec un signe religieux ostentatoire sur la tête ou autour du cou, je vais avoir toutes les raisons du monde de me demander : « Ce représentant de l’État va-t-il utiliser le Code criminel pour me juger, ou un livre sacré ? »

LES BABINES ET LES BOTTINES

La CAQ a dit qu’elle adopterait une telle loi, et elle le fait.

Ça commence bien.