/24m/city
Navigation

Des soeurs restauratrices aident plus de 200 familles vulnérables

Resto Mandy's,Mandy Wolfe,Rebecca Wolfe,Joshua Olaleye Allen
MARIO BEAUREGARD/AGENCE QMI Rebecca Wolfe,Mandy Wolfe, et Joshua Olaleye Allen

Coup d'oeil sur cet article

Deux sœurs propriétaires d’une populaire chaîne de restaurants ont aidé plus de 200 familles de demandeurs d’asile à s’installer convenablement à Montréal après avoir fondé leur propre organisme il y a moins d’un an.

Les sœurs Mandy et Rebecca Wolfe font leur marque dans le monde de la restauration santé depuis près de 15 ans avec leur populaire chaîne de salades gourmandes Mandy’s, qui compte cinq succursales à Montréal.

Mais depuis quelques mois, elles consacrent une bonne partie de leur temps à aider les familles les plus vulnérables.

Tout a commencé en novembre 2017, lorsque Joshua Olaleye Allen a quitté le Nigéria en compagnie de sa femme, alors enceinte de huit mois, et de leurs deux filles pour trouver refuge au Canada.

D’abord hébergés au YMCA de Montréal, ils ont dû se trouver un logement après deux semaines, même s’ils n’avaient pas suffisamment d’argent pour le meubler.

Ils ont alors reçu un message de Mandy Wolfe, qui leur proposait de les aider à s’installer, dans le cadre d’un programme de jumelage orchestré par le YMCA.

«Je ne l’ai dit à personne parce que je pensais que c’était une arnaque», a admis M. Olaleye Allen. «Après trois jours, j’ai reçu un appel [de Mandy]. Elle m’a dit: “Où vivez-vous? J’aimerais visiter votre appartement et après, on va venir avec un camion rempli”.»

Aujourd’hui, il mène une vie heureuse en famille et travaille comme «artiste» des salades dans l’un des restaurants Mandy’s, comme trois autres personnes qui ont reçu de l’aide du Collectif Bienvenue.

«Elles ont changé ma vie», a-t-il confié.

Collectif Bienvenue

Il n’en fallait pas plus pour que les sœurs Wolfe fondent leur propre organisme: le Collectif Bienvenue.

«Ça nous a donné un pincement au cœur. On ne pouvait pas juste aider une famille et s’en aller», a dit Rebecca Wolfe.

Les deux sœurs ont donc lancé un appel aux dons directement sur les réseaux sociaux du Mandy’s.

«C’est devenu plus gros qu’on pouvait l’imaginer», a-t-elle raconté. «En une semaine, nos sous-sols étaient remplis de sacs de dons!»

En seulement quelques mois, le Collectif est venu en aide à plus de 200 familles en leur fournissant des meubles et d’autres items essentiels, comme des vêtements d’hiver.

«Ça change tout»

Chaque semaine, le YMCA réfère au Collectif Bienvenue cinq à huit familles vulnérables qui doivent se reloger.

«Il est fréquent que tu arrives avec la fourgonnette dans des logements où il n’y a absolument rien. Si le Collectif Bienvenue n’arrive pas cette journée-là, ils vont coucher à terre», a souligné Philippe Bélanger, qui siège au conseil d’administration de l’organisme.

«C’est facile écrire un chèque et l’envoyer par la poste, a mentionné Mandy Wolfe. Mais quand tu rencontres une femme enceinte qui est seule avec trois autres enfants et qui n’a pas de réseau... C’est tellement facile pour nous d’aider, et ça change tout.»

«C’est l’expérience la plus spirituellement épanouissante que j’ai jamais eue», a renchéri sa sœur.

Le Collectif Bienvenue tiendra jeudi soir son premier événement de collecte de fonds au restaurant Mandy’s de la rue Saint-Nicolas, dans le Vieux-Montréal.