/finance
Navigation

Le taux de chômage recule à 5,3 % au Québec en septembre

Bloc emploi
Photo Fotolia

Coup d'oeil sur cet article

OTTAWA – L’emploi a peu varié au Québec en septembre tandis que le taux de chômage a reculé de 0,3 point de pourcentage pour s'établir à 5,3 %, selon Statistique Canada. Au pays, le taux de chômage a aussi diminué de 0,1 point de pourcentage pour atteindre 5,9 %.

L’agence fédérale a rapporté vendredi que dans la Belle Province, la baisse de l'emploi à temps plein (-41 000) a contrebalancé la hausse de l'emploi à temps partiel (+33 000), le mois dernier.

Par rapport au mois d’août, l’emploi a également légèrement diminué (-8300), a analysé l’Institut de la statistique du Québec à partir des données de Statistique Canada.

De son côté, l’Institut du Québec (IDQ) note que la plupart des indicateurs de la vigueur sont en hausse, et ce, «presque uniquement [en raison] des effets du vieillissement de la population et non par la création d’emplois, qui est au neutre sur un an».

L’IDQ estime également que la qualité des emplois est toujours à la baisse au Québec, même si les indicateurs se stabilisent depuis deux mois.

Joëlle Noreau, économiste principale chez Desjardins, a souligné dans une note économique que «la création mensuelle moyenne d’emplois de juillet à septembre a été négative au Québec (-6333) et cette baisse est plus lourde que celle observée au deuxième trimestre (-5200) et au premier trimestre (-1433)».

À l’échelle canadienne, l’emploi a augmenté de 63 000 en septembre et c’est la progression de l'emploi à temps partiel (+80 000) qui l’a dopée.

Sur un an, l'emploi a connu une hausse de 222 000 ou de 1,2 %, «laquelle est entièrement attribuable à la progression de l'emploi à temps plein (+224 000)», a précisé Statistique Canada.

Sur la même période, le nombre total d'heures travaillées s'est accru de 0,7 %.

Recul de l'emploi dans l'information

Essentiellement, c’est dans les secteurs de la construction, de la finance, des assurances et des services immobiliers et de location, des administrations publiques et de l'agriculture qu’on observe une augmentation du nombre de travailleurs. En outre, l’agence note un recul de l'emploi de 17 000 dans le secteur de l'information, de la culture et des loisirs ainsi que dans celui des services de soutien.

Si l’emploi a peu varié chez les employés du secteur public, il en est autrement dans le secteur privé qui a connu une hausse tout comme au sein de la population du principal groupe d'âge actif (de 25 à 54 ans).

«Par rapport à 12 mois plus tôt, l'emploi dans ce groupe d'âge a progressé tant chez les hommes (+80 000 ou +1,3 %) que chez les femmes (+80 000 ou +1,4 %)», précise-t-on.

Dans les autres provinces, c’est seulement en Ontario et en Colombie-Britannique qu’on a connu une progression de l’emploi.