/news/health
Navigation

Coup d’éclat de l'Association médicale canadienne à l’assemblée générale de l'Association médicale mondiale

Coup d'oeil sur cet article

REYKJAVIK, Islande | L’Association médicale canadienne (AMC) s’est retirée de l’Association médicale mondiale (AMM), samedi, pour protester contre «un grave manquement à l’éthique» de la part du nouveau président de cette organisation.

«Après le discours inaugural du Dr [Leonid] Eidelman, on a découvert qu’une partie de ses propos étaient plagiés textuellement de ceux du discours présidentiel inaugural du Dr Chris Simpson à l’AMC, en 2014, a expliqué l’AMC dans un communiqué, samedi, dernier jour de l’assemblée générale de l’AMM à Reykjavik, en Islande. De nombreux autres éléments du discours ont aussi été copiés de divers sites Web, blogues et articles de presse, sans aucune mention des auteurs.»

L’AMC a précisé que la décision de se retirer de cette association internationale a été prise après qu’une motion demandant la démission du Dr Eidelman, un médecin israélien, eut été rejetée.

«En qualité d’organisation qui se fait l’arbitre de la déontologie et de l’éthique médicales à l’échelle mondiale, l’AMM n’a pas respecté ses propres normes», a affirmé la Dre Gigi Osler, présidente de l’AMC. «L’AMC ne peut donc, en toute bonne conscience, continuer d’être membre d’une telle organisation.»

La présidente de l’Association médicale canadienne a souligné que son organisation allait dorénavant consacrer son attention et son énergie «à d’autres façons de participer à d’importantes initiatives internationales».

L’AMM a réagi en disant qu’elle regrettait beaucoup la décision canadienne.

«Les délégués de l’Association médicale canadienne sont de précieux participants aux affaires de l’AMM depuis de nombreuses années», a déclaré le Dr Frank Montgomery, un médecin allemand, vice-président de l’organisation. «Nous espérons qu’un jour ils reviendront au sein de l’Association et ce jour sera bienvenu.»

«Le Dr Eidelman s’est excusé auprès du conseil de l’AMM et de l’assemblée, et les deux ont accepté ses excuses», a souligné le Dr Montgomery.