/weekend
Navigation

Cyrano de nouveau sur les planches

Cyrano de nouveau sur les planches
Photo courtoisie

Coup d'oeil sur cet article

Pour sa 14e production, la Comédie humaine a choisi de monter le grand classique Cyrano de Bergerac, d’Edmond Rostand, une pièce écrite en 1897 qui a traversé les siècles. Cette fois, c’est le comédien Hugo Giroux à qui revient le défi d’interpréter le personnage myt­hique.

À l’instar de plusieurs acteurs, Hugo Giroux rêvait d’interpréter un jour Cyrano. « À partir du moment où j’ai voulu être acteur, je voulais interpréter ce rôle », se souvient le comédien qui est interpellé par le romantisme de la pièce. « C’est le plus beau et le plus magnifique des classiques. »

Pour accéder à son rêve et décrocher le rôle, il a eu à passer par le processus d’audition, ce qui n’est pas toujours un passage obligé au théâtre.

« C’est un défi énorme, reconnaît Hugo Giroux. Mais c’est un défi que j’avais besoin de relever. »

Même s’il est conscient qu’il se fera sans doute comparer à Gérard Depardieu­­­ ou bien à Guy Nadon, deux grands acteurs qui ont été associés au personnage de Cyrano, auxquels s’ajoute plus récemment Patrice Robitaille, celui qui s’apprête aujourd’hui à relever le défi de sa carrière n’a pas peur des comparaisons. « Ce sera ma propre interprétation et ma proposition personnelle », indique-t-il, ajoutant qu’il admire tous les comédiens qui ont joué ce rôle, mais qu’il n’a aucunement l’intention d’emprunter le style de quiconque.

Une version abrégée

La pièce écrite en alexandrins qui compte cinq actes s’étendait sur près de trois heures dans la version montée par Serge Denoncourt en 2014. Ici, on a choisi de couper dans le texte afin d’en faire une version abrégée.

« La pièce a été adaptée et elle sera de 100 minutes », annonce Hugo Giroux­­­ qui sera sur scène du début à la fin. « Toutes les scènes importantes sont restées, ainsi que l’essentiel de l’histoire. »

Neuf comédiens composent la distribution. Outre la tête d’affiche, on retrouvera Mélanie Pilon qui interprétera Roxane (nouvellement arrivée dans la série O’, aux côtés d’Hugo Giroux), ainsi que Guillaume Champoux qui campera Christian de Neuvillette que l’on retrouvait dans la même série l’année dernière. Pour ceux qui ont oublié, Cyrano est amoureux de Roxane, mais estime qu’il ne mérite pas son amour, car il se croit laid. Quant à Roxane, elle est amoureuse du beau Christian qui ne sait pas parler aussi bien d’amour que Cyrano est en mesure de le faire. Cyrano entretiendra son amour en solitaire.

Combat épique

Afin de rendre comme il se doit la pièce de cape et d’épée, on assistera à des combats à coups d’épée. « On a fait appel à un grand chorégraphe afin de travailler les combats à l’épée », souligne le comédien.

Parmi les nombreux défis qui attendent Hugo Giroux, mentionnons l’imposant texte à maîtriser, le maniement de l’épée, les bottes à talon à porter, mais surtout, rendre une performance d’acteur à la hauteur du personnage. Cependant, on a fait le choix de ne pas porter de prothèse pour son nez, comme la plupart des comédiens qui ont campé Cyrano l’ont fait par le passé.

 

Cyrano de Bergerac

  • Auteur : Edmond Rostand (1868-1918)
  • Mise en scène : Michèle Deslauriers
  • Distribution : Hugo Giroux, Mélanie
  • Pilon, Guillaume Champoux, Marc-François Blondin, Émile Beaudry, Stéphane Brulotte, Camille Poirier, Martin Boily, et Gabriel De Santis Caron
  • Les 12 et 13 octobre à la Maison de la culture Mercier
  • Suivi d’une tournée au Québec jusqu’en mai 2019