/24m/transports
Navigation

REM: du bois et du verre pour la future station Technoparc

REM: du bois et du verre pour la future station Technoparc
COURTOISIE/RÉSEAU EXPRESS MÉTROPOLITAIN

Coup d'oeil sur cet article

L’intérieur de la station Technoparc du Réseau express métropolitain (REM) sera composé de bois au plafond et de verre pour les murs, afin d’apporter une lumière naturelle à cette station souterraine.

Le REM a dévoilé dimanche les plans de cette future station montréalaise, un mois après avoir entamé les travaux qui ont fait l’objet de vives critiques de la part de groupes environnementaux.

REM: du bois et du verre pour la future station Technoparc
COURTOISIE/RÉSEAU EXPRESS MÉTROPOLITAIN

 

Cette gare souterraine, aux allures du métro de Montréal, sera située à l’angle du boulevard Alfred-Nobel et de la rue Alexander-Fleming. Il s’agira du dernier arrêt de cette ligne avant d’atteindre l’aéroport Montréal-Trudeau.

«Comme le métro, l’accès se fera via un édicule en surface puis des escaliers mécaniques et des ascenseurs permettront d’accéder aux quais situés sous terre», peut-on lire sur le site du REM.

REM: du bois et du verre pour la future station Technoparc
COURTOISIE/RÉSEAU EXPRESS MÉTROPOLITAIN

 

Un parc aux alentours de la station sera aménagé pour créer une harmonie avec la verdure qui entoure l’édicule. «Cette petite place devrait ressembler à ce qu’on peut voir aujourd’hui aux stations de métro Verdun ou Laurier (sortie sur l’avenue Laurier)», précise-t-on.

Une œuvre numérique, dont les détails ne sont toujours pas révélés, pourrait aussi être installée à l’entrée de la station.

REM: du bois et du verre pour la future station Technoparc
COURTOISIE/RÉSEAU EXPRESS MÉTROPOLITAIN

 

Près de 115 entreprises comptant plus de 7000 employés seront desservies par la future station Technoparc, selon le REM.

REM: du bois et du verre pour la future station Technoparc
COURTOISIE/RÉSEAU EXPRESS MÉTROPOLITAIN

 

Il faudra toutefois s’armer de patience avant d’apercevoir le résultat final de cette gare qui sera construite uniquement d’ici 2023.

Travaux dénoncés

Des écologistes s’inquiètent pour les milieux humides et la faune, qui se trouvent sur le chantier de construction du Technoparc de Montréal, depuis le début des travaux entamés en septembre dernier par la Caisse de dépôt et placement du Québec Infra (CDPQ Infra).

Des citoyens se sont même adressés aux tribunaux en plaidant que le projet doit être mis sur la glace. Selon eux, les consultations menées par la Caisse sont insuffisantes. En décidant de ne pas tenir de Bureau d’audiences publiques sur l’environnement (BAPE), «le gouvernement du Québec et CDPQ Infra ont abrégé les droits fondamentaux des Québécois(es) à un environnement sain».

Ces citoyens doivent se faire entendre le 2 novembre devant la Cour d’appel du Québec. La Coalition verte, Technoparc Oiseaux et la Coalition Climat Montréal ont tous dénoncé les travaux amorcés, malgré la procédure judiciaire en cours.

LA STATION TECHNOPARC EN CHIFFRES

• Mise en service en 2023

• Service: 20 heures par jour

• Fréquence: 10 min en période de pointe, 15 min hors pointe

• Capacité maximale de 780 personnes

• Technoparc à Aéroport Montréal-Trudeau: 2 min