/weekend
Navigation

Trop bien pour quitter le nid familial

France Castel, Marie-Chantal Perron, Christophe Payeur et Normand D’Amour.
Photo courtoisie France Castel, Marie-Chantal Perron, Christophe Payeur et Normand D’Amour.

Coup d'oeil sur cet article

Ceux qui ont aimé le film à succès Tanguy seront heureux d’apprendre que son adaptation sur les planches sera prochainement présentée en première mondiale au Québec. Les deux têtes d’affiche Marie-Chantal Perron et Normand D’Amour incarnent un couple aux prises avec leur enfant de 30 ans qui ne veut toujours pas partir de la maison.

La comédie française d’Étienne Chatiliez, qui a vu le jour en 2001 avec plus de quatre millions d’entrées en France, a séduit les cinéphiles. Depuis déjà plusieurs années, on essayait d’acheter les droits cinématographiques pour en faire une adaptation théâtrale sans que cela fonctionne. « L’auteur n’avait jamais voulu céder ses droits auparavant », souligne la comédienne Marie-Chantal Perron qui interprétera Édith, la mère de Tanguy.

C’est le producteur Paul Dupont-Hébert, qui a finalement réussi à acheter les droits après avoir mentionné à l’auteur français que sa fille de 30 ans habite encore chez lui. « C’est un grand privilège de jouer cette pièce, car ça n’a jamais été fait auparavant », précise-t-elle.

Voir des enfants devenus adultes qui souhaitent demeurer dans le confort de la maison familiale est un phénomène de plus en plus d’actualité, estime la comédienne.

C’est Yves Morin qui, à partir du scénario du film, a adapté la pièce pour le Québec. « J’ai été emballée lorsque le metteur en scène m’a contacté pour m’offrir le rôle », confie Marie-Chantal Perron qui avait vu le film quelques années auparavant. « C’est un rôle en or pour une actrice. »

La famille parfaite

Désormais campée à Outremont, on retrouvera Édith avec son mari, Paul (Normand D’Amour), qui forme un couple aisé dans la mi-cinquantaine, toujours amoureux l’un de l’autre, en plus d’avoir tous les deux de belles carrières. Quant à leur fils Tanguy (Christophe Payeur), il a du succès dans ses études chinoises, il cumule les doctorats et enseigne à l’université. En plus d’additionner ses diplômes, il multiplie les conquêtes féminines. Beau, charmant et brillant, c’est le fils à faire rêver plusieurs parents à un détail près. Âgé de 30 ans, Tanguy a décidé de s’ancrer définitivement chez ses parents et n’envisage aucunement de partir.

« C’est un enfant-roi qui a tout le confort nécessaire chez ses parents », fait remarquer Marie-Chantal Perron.

Vouloir le faire partir

À travers cette comédie, on verra plusieurs stratégies pour tenter de se débarrasser de Tanguy afin qu’il vole de ses propres ailes. « Les parents ont beaucoup de mal à dire à leur fils de partir », révèle la comédienne. Ainsi, ils prendront de multiples détours pour rendre sa vie moins confortable dans le nid familial.

Si Tanguy a les moyens financiers pour s’assumer, il préfère néanmoins demeurer chez ses parents, n’aimant pas la solitude.

S’ajoutera aux principaux personnages France Castel la grand-mère de Tanguy et plusieurs autres personnages, dont un avocat et un psychologue.

« C’est une pièce vraiment très drôle », conclut Marie-Chantal Perron.

 

Tanguy

  • D’après le film d’Étienne Chatiliez
  • Mise en scène : Normand Chouinard
  • Adaptation : Yves Morin
  • Distribution : Normand D’Amour, France Castel, Roger Larue, Christophe Payeur Marie-Chantal Perron, Hilaire St-Laurent, Anne-Marie Binette, Katherine Riva et Violette Chauveau
  • Du 17 au 21 octobre à la salle Pierre-Mercure
  • Suivi d’une tournée au Québec