/world/usa
Navigation

Accident de Limousine: le propriétaire de Prestige Limousine est un informateur du FBI

Local Residents Mourn 20 Victims Of Weekend Limousine Crash In New York State
AFP

Coup d'oeil sur cet article

La limousine impliquée samedi dans l'accident de transport le plus meurtrier aux États-Unis depuis 2009 appartenait à un informateur de la police fédérale (FBI).

C’est Shahed Hussain, un homme d'origine pakistanaise actuellement au Pakistan, qui détient la compagnie Prestige Limousine.

Selon plusieurs médias américains, il travaille comme informateur pour la police fédérale (FBI), et a témoigné dans des dossiers terroristes.

Les autorités prévoient de suspendre l'activité de sa compagnie en attendant les résultats de l'enquête, a indiqué le gouverneur Andrew Cuomo Cuomo.

Prestige «s'est montrée prête à coopérer avec notre demande d'archives», a souligné Robert Sumwalt, président du NTSB, l'agence fédérale américaine pour la sécurité dans les transports, arrivé dimanche sur les lieux.

La limousine, un Ford Excursion de 2001, avait été recalée au contrôle technique et son conducteur n'avait pas le permis requis, a affirmé le gouverneur de l'État de New York.

La limousine, dont le conducteur et les 17 passagers ont été tués lors de l'accident, «avait été inspectée par le Département des transports de l'État de New York le mois dernier, avait raté les tests et ne devait pas rouler», a déclaré le gouverneur Andrew Cuomo lors d'un défilé à New York en l'honneur de «Columbus Day», jour férié honorant Christophe Colomb.

«Le conducteur devait avoir ce qu'on appelle un CDL, un permis commercial avec autorisation de transporter des passagers. Il n'avait pas le permis adéquat», a-t-il ajouté.

Selon M. Sumwalt, les enquêteurs se penchent aussi sur les modifications apportées au véhicule --un Ford Excursion de 2001-- pour le convertir en limousine. Il s'agit de vérifier qu'elles étaient conformes aux normes de certification en vigueur.

La police de l'État de New York avait indiqué dimanche que le conducteur n'avait visiblement pas marqué le stop comme il aurait dû en arrivant à une intersection en «T». Le véhicule est allé s'écraser sur le stationnement d'un magasin très fréquenté en cette saison, tuant deux piétons en plus des passagers de la limousine.

Pour l'instant, le NTSB comme la police refusent de spéculer sur les causes exactes de l'accident. Ils collectent encore des données sur les lieux du drame, l'état du véhicule et l'état de la route, et attendent les résultats de toutes les autopsies.