/finance
Navigation

Le destin tragique d’un coiffeur derrière l’ultime cabane au Canada

Le paradis des Européens au Québec a été fondé par un coiffeur de Westmount

sacacomie
Photo Amélie St-Yves Joyce et Sébastien Plante, veuve et fils d’Yvon Plante, à l’hôtel Sacacomie.

Coup d'oeil sur cet article

SAINT-ALEXIS-DES-MONTS | Peu de gens le savent, mais l’un des lieux favoris des Européens au Québec, l’hôtel Sacacomie, a été fondé par un coiffeur de Westmount qui ne pouvait plus tenir les bras dans les airs.

L’histoire derrière ce méga complexe touristique situé à Saint-Alexis-des-Monts en Mauricie est tout sauf banale.

La méga « cabane au Canada », qui attire des milliers de touristes européens en été comme en hiver, n’aurait peut-être jamais vu le jour si le cofondateur Yvon Plante n’avait pas eu un problème de cartilage à l’épaule.

<b>Yvon Plante</b></br>
<i>Décédé</i>
Photo courtoisie
Yvon Plante
Décédé

Ce dernier était dans les années 1970 et 1980 le coiffeur de plusieurs personnalités à Westmount. Parmi ses clientes, il comptait des femmes de l’entourage du premier ministre Jean Chrétien, des femmes de la famille Molson, et l’humoriste Dominique Michel.

Or, M. Plante était un passionné de chasse et de pêche. Presque toutes les fins de semaine, il se rendait en Mauricie pour aller en forêt.

« On ne passait jamais un week-end en ville », raconte sa veuve, Joyce Plante, qui a connu son mari à l’école primaire de Saint-Alexis-des-Monts. Les deux se sont par la suite revus alors qu’ils étaient à Montréal et ils sont tombés amoureux.

M. Plante revenait cependant en ville avec les mains toutes rugueuses à force de pêcher et de chasser. Il les trempait dans de l’huile d’olive pour qu’elles redeviennent douces afin d’agrémenter le séjour des clientes dans son salon.

Un problème au cartilage des épaules l’a mené à repenser sa carrière en 1994. Il ne pouvait plus rester les bras dans les airs pour travailler. Le gouvernement cherchait pour sa part des projets pour les terres publiques, dont le site de l’actuel hôtel Sacacomie à Saint-Alexis-des-Monts où il amenait parfois ses deux fils pique-niquer.

Cabane au Canada

M. Plante, qui ne manquait jamais de projets, a alors investi avec deux de ses amis français afin de construire « une cabane au Canada ». En fait, c’était bien plus qu’une cabane. Il s’agissait d’un énorme chalet en bois rond très luxueux sur une montagne.

« Mon père était un visionnaire. Ça aurait été un Christophe Colomb dans le temps. Ça aurait été quelqu’un qui serait parti et qui aurait traversé l’océan », raconte le fils d’Yvon Plante, Sébastien, aujourd’hui directeur des opérations et des infrastructures à l’hôtel.

La première auberge a été inaugurée en 1996, avec 32 chambres. Mais un incendie l’a détruite quelques mois plus tard. Elle a été reconstruite en 1998, cette fois avec 52 chambres. Six mois plus tard, une annexe de 15 chambres était aménagée, tant la demande était forte. Un an et demi plus tard, Yvon Plante ajoutait encore 40 chambres. Ses deux partenaires se sont retirés au fil du temps.

Accident d’hélico

Le coiffeur-hôtelier a cependant connu un décès tragique en octobre 2005 dans un accident d’hélicoptère, tout près de l’hôtel. L’homme de 63 ans pilotait des avions depuis 1980, mais venait tout juste d’avoir son permis d’hélicoptère, et il a accroché la queue de l’engin sur un talus au décollage. Le rapport d’autopsie en a conclu à une erreur humaine.

Joyce Plante a depuis repris les rênes de l’hôtel Sacacomie, laquelle vaut aujourd’hui plus d’une trentaine de millions $, compte 109 chambres, environ 130 employés, un spa et un centre de conférences.