/news/health
Navigation

Épuisement professionnel: un médecin sur quatre concerné

Bloc medecin
Photo Fotolia

Coup d'oeil sur cet article

OTTAWA | Un médecin sur quatre au Canada a déjà ressenti un fort épuisement professionnel, et un sur trois a souffert de symptômes de dépression, selon un nouveau sondage de l’Association médicale canadienne (AMC).

«Non seulement les problèmes de santé des médecins leur nuisent directement, mais les études ont démontré qu'ils peuvent aussi avoir des répercussions sur les soins aux patients. Il est important de comprendre le mieux possible la situation et de mieux aider les médecins, surtout au début de leur carrière», a expliqué Gigi Osler, présidente de l'AMC. 

Le sondage, publié aujourd'hui, indique que les médecins résidents sont 48 % plus à risque de souffrir d’épuisement professionnel et 95 % plus à risque de présenter des symptômes de dépression que les médecins en exercice au cours de leur vie. 

Parmi les médecins résidents interrogés, 15 % ont avoué avoir eu des pensées suicidaires au cours des 12 derniers mois, contre 8 % chez les médecins en exercice. 

«Les taux de bien-être émotionnel, social et psychologique les plus élevés ont été observés chez les médecins en exercice depuis 31 ans ou plus», peut-on lire dans le rapport. 

Le sondage met également en avant la réticence des médecins à demander de l’aide. En effet, alors qu’ils sont 81 % à connaître les services et programmes de santé mis à leur disposition, ils ne sont que 15 % à affirmer en tirer avantage. 

Le sondage a été mené auprès de 2947 membres de l’AMC.