/24m
Navigation

Moi et moi-même

Bloc cinema spectacle spectacles
Photo Fotolia

Coup d'oeil sur cet article

Je lance mon premier one man show. Voilà, je peux le dire, je peux en parler, je peux enfin angoisser publiquement en pensant à ce projet auquel je rêve depuis que je suis tout jeune.

Je n’avais pas ce rêve très précisément ancré dans ma tête quand j’étais petit. Chaque fois que j’allais voir un spectacle ou que j’en écoutais un à la télé, quelque chose en moi se bâtissait. On ne naît pas humoriste, on le devient tranquillement.

Depuis que j’ai officiellement commencé ma carrière quelque part vers 2008, je rêve d’avoir mon propre show. Sans trop savoir pourquoi, cela me semblait comme un trajet normal. Écrire du matériel, le pratiquer pour finalement le livrer pendant 1hr30 devant des inconnus.

Maintenant que j’en suis aux premiers balbutiements de ce rêve je me rends compte de l’ampleur du projet. Parce que si, au début, je me disais qu’il ne suffisait d’avoir 1hr30 de blagues pour faire un show, aujourd’hui je sais que c’est bien plus complexe que ça.

Je dois avoir quelque chose à dire. Des thèmes, des angles, des observations, des anecdotes. Je dois, bien entendu, avoir des rires, un maximum de rires, mais je dois aussi créer la réflexion. Retourner la médaille pour voir de l’autre côté. Je dois convaincre les gens que ça valait la peine de réserver une soirée pour venir m’entendre parler.

Dans ce genre de processus, il est facile de tomber dans l’angoisse et la paranoïa. Qui va bien vouloir venir voir ça? Qui suis-je pour prétendre que ce que je dis est assez intéressant pour demander aux gens de payer pour l’entendre?

J’imagine que c’est normal. Je dois me remettre en question, douter, recommencer, retourner sur la planche à dessin et faire d’un croquis une œuvre achevée.

Même en l’écrivant, j’ai de petits papillons dans le ventre. Je pense au travail qu’il me reste a abattre pour avoir un show qui me plaît, et qui, j’espère, vous plaira.

Je ne dois pas perdre de vue que je réalise un rêve. Que le spectacle que je vais présenter n’est pas seulement 1h30 de blagues et de réflexion. C’est aussi dix ans de pratique. Dix ans de cours à l’école de l’humour avec des professeurs qui me donnaient des bons, mais aussi de très mauvais conseils.

Dix ans de spectacles dans les conditions les plus variées. Un spectacle télévisé présenté dans un théâtre mythique de la ville de Paris. Une représentation dans un chapiteau lors d’une foire agricole devant une foule qui se fout complètement de ma présence. Des bars à l’ambiance incroyable et ceux qui sont comme un peu morts en dedans.

Les brainstorms, les commandes d’écriture. La joie, la peine, la maladie, l’argent, les enfants, l’amour, la peur, la vie.

C’est ça que je vais vous présenter et non pas seulement 1h30 de blagues.

Le rodage commence le 20 octobre prochain, au Medley Simple Malt de Montréal

J’ai très hâte de vous voir.