/news/green
Navigation

Ouragan Michael: «Les gens qui sont restés le regretteront»

Coup d'oeil sur cet article

Ceux qui ont décidé de ne pas évacuer les secteurs qui seront touchés par l’ouragan Michael , en Floride, risquent de regretter leur choix, estime le collaborateur de TVA Nouvelles en Floride, Christian Faucher.   

En milieu de journée, on prévoyait que des vents de près de 240 km/h allaient balayer la côte, et des inondations sont aussi à prévoir. Un ordre d’évacuation a été envoyé à 375 000 personnes, mais ils sont nombreux à ne pas l’avoir suivi.   

«Les gens qui sont restés, qui croyaient pouvoir braver cette tempête, le regretteront sûrement, prévoit M. Faucher, en entrevue avec Pierre Bruneau. On parle de zones de tempêtes qui vont amener des vagues importantes qui vont probablement occasionner des inondations allant jusqu’à 4 mètres d’eau.»  

Et certains villages pourraient même être complètement engloutis. Le spécialiste de la Floride donne l’exemple de St Marks, petite municipalité située à l’embouchure de deux rivières. Selon lui, en raison de sa situation, il est possible qu’il soit complètement inondé, voire rayé de la carte.Des vents gagnants toujours en puissance commençaient à souffler mercredi sur le nord-ouest de la Floride, qui devait recevoir de plein fouet en milieu de journée le «potentiellement catastrophique» ouragan Michael.Play Video  

«Oubliez Irma, oubliez Katrina, on parle d’un ouragan qui sera beaucoup plus important et dévastateur que ce qu’on a connu», dit-il.  

M. Faucher est pour sa part en sécurité, dans le secteur de Coconut Creek, dans le sud de la Floride, une zone qui ne sera pas touché directement par le violent ouragan. Durant la nuit, il dit avoir tout de même senti le passage de la tempête qui remontait vers le continent.