/news/currentevents
Navigation

Pas d’accusation après la mort d’un employé de traversier

Coup d'oeil sur cet article

SOREL | Il n’y aura aucune accusation contre un homme de 78 ans qui avait happé mortellement un matelot sur le traversier de Sorel-Tracy, en janvier dernier.

Réal Savoie, 78 ans, avait défoncé la barrière de sécurité au volant de sa voiture. Il avait alors heurté à mort Normand Gravel, 57 ans.

Malaise

Après l’enquête policière, le DPCP a jugé qu’il n’y avait rien de criminel. M. Savoie a souffert d’un malaise, ce qui a mené au drame, selon la famille de M. Savoie.

Une trentaine de passagers, en plus des employés, se trouvaient alors à bord du bateau, qui accostait du côté de Saint-Ignace-de-Loyola lorsque le drame s’est produit.

« Le procureur qui a procédé à l’analyse du dossier a informé les proches de la personne décédée qu’il n’était pas en mesure de démontrer un acte criminel », confirme par écrit le porte-parole du DPCP, Me Jean-Pascal Boucher.

« Mon père peut maintenant dormir l’esprit tranquille. Les derniers mois ont été difficiles pour lui », dit la fille de Réal Savoie, Carole Savoie. M. Savoie avait aussi été gravement blessé lors de l’accident et avait passé plusieurs jours à l’hôpital.