/news/politics
Navigation

Sébastien Proulx sera leader parlementaire de l’opposition officielle

Sébastien Proulx sera leader parlementaire de l’opposition officielle
Capture d'écran, TVA Nouvelles

Coup d'oeil sur cet article

Le ministre libéral sortant et député réélu dans Jean-Talon, Sébastien Proulx, sera leader parlementaire de l’opposition officielle, une nomination qui ne le disqualifie pas pour autant de la course à la chefferie.

Cette décision du nouveau chef intérimaire Pierre Arcand crée toutefois «un malaise» au sein du caucus libéral. Si on vante ses qualités et son efficacité pour occuper ce poste stratégique, la possibilité que Sébastien Proulx puisse se porter éventuellement candidat à la direction du PLQ pose problème, selon certains.

«C’est sûr que ça va être perçu comme un avantage indu» par ses rivaux potentiels, nous a confié un élu libéral. Un leader parlementaire a du personnel, du budget et «énormément d’exposure», insiste-t-on.

Notons qu’il s’agit d’un rôle que M. Proulx a déjà joué par le passé, à l’époque où l’ADQ formait l’opposition officielle, en 2007-2008.

Seul élu à Québec

Cette expérience passée a d’ailleurs pesé dans la balance. «Non seulement il a la compétence, mais il est également le seul élu qu’on a à Québec», a expliqué Cynthia St-Hilaire, attachée de presse du chef de l’opposition officielle.

La coutume impose aux officiers une certaine neutralité, il reste à voir si M. Proulx sera ou non sur les rangs pour succéder à Philippe Couillard. «M. Proulx n’a pris aucune décision à l’heure actuelle concernant une éventuelle course à la chefferie», a souligné Mme St-Hilaire. «Il n’y a rien dans les statuts du parti qui empêche sa nomination.» Advenant qu’il décide de briguer le leadership du parti, «il y aura des mesures nécessaires qui seront prises en fonction de sa décision», a-t-elle signalé.