/news/society
Navigation

Conduite sous l’influence du cannabis: une forte majorité de Canadiens inquiets

man making joint and a stash of marijuana in the car
Photo Fotolia

Coup d'oeil sur cet article

LÉVIS – Une forte majorité de Canadiens s'inquiètent de la présence sur les routes de personnes conduisant sous l’effet du cannabis, selon un sondage publié à moins d’une semaine de la légalisation de cette drogue.

Quatre-vingt-six pour cent des 3000 Canadiens sondés à ce sujet par le Mouvement Desjardins manifestent des inquiétudes, d’après un communiqué diffusé aujourd'hui. De plus, 71 % d’entre eux craignent que la conduite sous l’effet du cannabis augmente à la suite de la légalisation.

Soixante-dix-sept pour cent des personnes sondées estiment que les conducteurs n’ont pas été suffisamment informés sur les dangers du cannabis au volant et 81 % des répondants croient que les forces de l’ordre sont mal outillées pour faire face à la situation.

Le sondage a été réalisé en mars dernier.

«En tant qu'assureurs [...] nous sommes préoccupés par toute forme de conduite avec facultés affaiblies», a souligné Denis Dubois, président et chef de l'exploitation de Desjardins Groupe d'assurances générales.

Desjardins souhaite que les lois soient pleinement appliquées par les autorités.

«Le cannabis et les autres drogues affectent votre capacité à demeurer concentré et alerte sur la route et peuvent mettre votre vie et celle des autres en danger, a ajouté M. Dubois. Nous soutenons donc pleinement les lois contre la consommation de drogues au volant.»

Desjardins rappelle que la marijuana a de plus en plus d’impact sur la conduite et qu’elle entraîne des pertes de vie. Un rapport de la Fondation de recherche sur les blessures de la route au Canada, publié récemment et cité par Desjardins, indique que la proportion de conducteurs décédés chez qui on a décelé des traces de marijuana est passée de 15,9 % en 2000 à 20,9 % en 2015.