/finance/reer
Navigation

De moins en moins de Québécois prévoient prendre leur retraite avant 65 ans

Coup d'oeil sur cet article

QUÉBEC – De moins en moins de Québécois comptent prendre leur retraite avant l’âge de 65 ans, même si celle-ci était bien méritée.

Selon les données d’un sondage réalisé par Question Retraite, dévoilées jeudi, à peine 43 % des répondants âgés de 25 à 64 ans croient qu’ils pourront se retirer du marché du travail avant d’avoir célébré leur 65e anniversaire. Il y a 15 ans, 62 % des gens avaient le même souhait, ce qui équivaut à un recul de 19 % depuis 2003.

Les 25 à 64 ans disent qu’ils opteront pour la retraite à 65 ans ou plus dans une proportion de 51 %. Quinze ans plus tôt, ils étaient 30 % à avoir cette réponse.

En 2003, 5 % des répondants disaient ne pas prévoir prendre de retraite, alors qu’aujourd’hui ils sont à peine 1 % à l’affirmer.

«Ces données révèlent une constante mutation dans la perception que les travailleurs ont de leur propre retraite: ils réalisent qu’ils devront travailler plus longtemps pour accumuler assez d’argent et de plus en plus, l’objectif de se retirer complètement avant 65 ans leur semble inatteignable», a dit Nathalie Bachand, présidente de Question Retraite, un OBNL créé en 2003 pour faire de la sensibilisation et de la formation sur la retraite.

Retraite progressive

Soixante pour cent des 18 à 64 ans souhaitent d’ailleurs prendre leur retraite progressivement, à peine 20 % des répondants disant vouloir cesser de travail définitivement. Les gens qui veulent y aller par étapes évoquent l’idée de s’habituer lentement à l’idée de tirer un trait sur leur profession (36 %) ou avoir des revenus de travail plus longtemps ou pour augmenter leur cagnotte de retraite (14 %).

Mené par SOM, le sondage a été réalisé du 9 au 30 avril 2018 auprès de 1604 répondants québécois âgés de 18 à 64 ans. La marge d’erreur maximale pour l’ensemble des répondants est de 2,7 %.