/sports/hockey/homepage
Navigation

Le Drakkar ramené sur terre par les Voltigeurs

Baie-Comeau rossé 7 à 1 à Drummondville

Coup d'oeil sur cet article

BAIE-COMEAU | Le Drakkar de Baie-Comeau a très mal amorcé son voyage, jeudi soir, quand il a subi une cuisante défaite de 7-1 aux mains des Voltigeurs de Drummondville devant 1823 amateurs réunis au Centre Marcel-Dionne.

Toute bonne chose a une fin pour les membres de l’équipage nord-côtier victimes de leur premier revers en temps réglementaire depuis le début du calendrier.

Le moins que l’on puisse dire, c’est que les Vikings du navire ont été ramenés sur terre dans ce duel à sens unique en faveur de la formation locale, dominante dans toutes les facettes du jeu.

Bon départ

Les visiteurs ont ouvert la marque en fin de première période avec le premier but en carrière de la recrue Julien Létourneau avant de voir les Voltigeurs créer l’égalité moins de deux minutes plus tard.

Les protégés de Steve Hartley sont ensuite passés à l’attaque au deuxième engagement avec trois buts sans riposte face à des adversaires complètement dépassés par les événements.

Joseph Veleno a donné l’avance aux siens en début de période avant de voir le défenseur Xavier Bernard doubler l’avance des vainqueurs avec son premier filet de la soirée inscrit en avantage numérique.

Limités à cinq maigres tirs au but durant la période médiane, les Baie-Comois n’ont jamais été dans le coup.

Se reprendre à Québec

« C’est un mauvais match dans le système. On ne souhaite jamais que cela arrive, mais ce sont des choses qui se produisent durant une saison. L’important est maintenant de voir comment les joueurs vont réagir », a analysé le pilote Martin Bernard.

L’entraîneur-chef a reconnu que les choses se sont compliquées au deuxième tiers. « Nous avons perdu beaucoup de batailles à un contre un. La soirée a aussi été difficile dans le cercle des mises en jeu [26 en 69]. Il s’agit maintenant de tourner la page et de rebondir lors du prochain match à Québec. »

Première étoile de la partie, le vétéran Gregor MacLeod a ajouté l’insulte à l’injure quand il a complété son tour du chapeau, en troisième période, alors que son club évoluait à court d’un homme.

Pavel Koltygin a complété le pointage pour les vainqueurs face au gardien de but Kyle Jessiman, bombardé de 38 lancers et laissé à lui seul durant toute la soirée.