/sacchips/inmybag
Navigation

Ma lettre à mon jeune moi-même

Ma lettre à mon jeune moi-même
Montage: Philippe Melbourne Dufour

Coup d'oeil sur cet article

À mon âge, je sais reconnaître un buzz sur Internet. Et ces derniers jours, c’est celui des têtes d’affiche de CKOI qui s’écrivent des lettres à leur jeune soi-même qui semble résonner le plus fort. 

Celle de Patrice Bélanger, par exemple, avait été vu presque un million de fois au moment d’écrire ces lignes, en plus de se mériter une mention sur cette prestigieuse tribune.

Comme je suis du genre à surfer narcissiquement sur le succès des autres, j’ai donc décidé à mon tour de rédiger une lettre à ma version juvénile.

Transportons-nous alors immédiatement dans le Saint-Eustache de 1993, où un jeune moi à la moustache de duvet expérimentait malgré lui les mutations propres à l’adolescence.

 

Salut Hugo,

D’abord, concentre-toi sur ce que j’ai à te raconter et cesse immédiatement de gosser avec ton dé à 20 faces de Dungeon & Dragon.

À ce sujet, sache que chaque fois que tu te rends discrètement au local de la pastorale pour améliorer les niveaux de ton personnage de paladin, tu repousses d’un mois la perte de ta virginité.

Heureusement, tu finiras par t’en sortir et tu seras initié aux plaisirs lubriques dans environ deux ans, à bord de la Golf blanche de Marie-Jo parquée en face de chez ton voisin Yohann.

Ça ne sera pas un grand succès, je t’avertis, mais tu t’endormiras quand même avec une face de vainqueur ce soir-là.  

En attendant, tu as 14 ans (bientôt 15), une coupe champignon, t’aimes le médiéval, aucune fille ne s’intéresse à toi et tu as des notes ordinaires dans une des polyvalentes les moins bien classées du futur palmarès des écoles secondaires.

Soyons clairs: t’es pas sur une lancée.

 

En plus t’as pas beaucoup d’amis à l’école. En fait, tu en as trois, dont le seul Sri Lankais de la couronne nord et Martin, ton voisin bizarroïde.

Martin a un lit d’eau, ce qui te rend jaloux parce que t’as encore un lit simple capitaine avec des tiroirs en dessous pour ranger ta collection de cartes de hockey.

Ta carte recrue Upper Deck de Jaromir Jagr vaut 25$, mais vends-la vite parce qu’elle ne vaut plus une cenne aujourd’hui.

En musique, ça va, tu es relativement à la mode. Profites-en, ça sera la dernière fois de ta vie.

 

 

Par contre, si j’avais un seul conseil à te donner, c’est d’aller voir le concert de Pearl Jam à Verdun que tu t’apprêtes à rater comme un cave. En plus de manquer un show mythique, tu vas surtout éviter de te faire niaiser toute ta vie par Martin Robert.

Bon, je sais que maman refuse de te laisser y aller de peur que tu prennes de la drogue, mais vas-y pareil parce que ta vie en dépend. Et puis, de la drogue, tu vas en prendre bientôt avec ton grand frère, lors d’une sortie familiale au ciné-parc pour aller voir le Parc Jurassique.

Tes parents comprendront pas trop pourquoi tu capotes autant quand le verre d’eau bouge lorsque le tyrannosaure approche au début.  

Au moins, tu vas commencer à te rebeller un peu, parce que jusqu’à maintenant, avoue que t’es plutôt docile.

Allez, secoue-toi un peu là, jeune Hugo! Prends ta place, la vie est courte. Yolo, comme on dit dans le futur (notre version contemporaine de votre Carpe diem).

 

 

Avec les filles, par exemple, tu pourrais te déniaiser un peu. Dépêche-toi vite d’aller frencher tes kicks du secondaire parce que je les ai revues au conventum «10 ans plus tard» et elles ont un peu fané avec les saisons, mettons.

C’est aussi au conventum que tu réaliseras qu’avoir du succès en math 536 n’est pas incompatible avec une carrière au Ardène de la Place Rosemère. Même chose avec les cool de l’option théâtre qui pète de la broue au spectacle de fin d’année et les douchebags du Bantam AA, t’as peu de chances de les recroiser au TNM ou sur la glace du Centre Bell.

En passant, c’est pas vrai que travailler au McDo est bon dans ton CV. C’est une légende urbaine comme le bogue de l’an 2000, l’homosexualité de Céline Dion et le virus H1N1. Tu verras.

Alors, va porter tes CV ailleurs. En cas d’urgence, les numéros gagnants de la 6/49 du 13 octobre 1993 sont le 23, 26, 29, 41, 46 et 18 (complémentaire).

Côté cœur, je te rassure tout de suite (et ça va te faire plaisir), tu seras un véritable sex-symbol en vieillissant et même à mon âge tu auras encore le physique d’un gladiateur.  

Le cégep en lettres va te donner confiance, tout comme ta période «Anne Rice», durant laquelle tu te prendras étrangement pour un vampire. Profites-en d’ailleurs pour mordre un maximum de filles, parce qu’en 2018, ce comportement passera moyen. Je te brieferai là-dessus une autre fois.

Pendant que j’y pense, cacher une bouteille de sambuca dans le réservoir de la toilette des bars où tu vas sortir t’aideras à sauver une fortune pendant tes études. De rien.

Courage, tu finiras un jour par quitter Saint-Eustache. Toute bonne chose a une fin. Même Monsieur Mathers va finir par mourir.

Le marché aux puces, par contre, restera à jamais figé en 1986.

Tu vas voyager, aller à plein d’endroits super exotiques que je te laisse découvrir. Par contre, n’oublie pas de te protéger lors de ton séjour en France. Au pire, tu apprendras à la dure que rien ne résiste à l’azote liquide.

Tes études en littérature ne mèneront nulle part, sorry.

Mais tu y feras la rencontre la plus déterminante de ta vie: la bière à 1$ les jeudis au Café Campus.

Tu rencontreras également la mère de tes enfants.

Eh oui mon snoro, malgré des débuts modestes avec Marie-Jo dans sa Golf blanche, tu vas réussir à te reproduire. Deux fois plutôt qu’une. Je te laisse découvrir toi-même les joies de la parentalité.

Trois mots en F à retenir: Fortnite, Frozen et Facebook. 

 

Pour le reste, la vie t’appartient mon vieux! Tu as de bons parents (breaking news: ils vont encore vivre en haut de chez toi à 40 ans...), ta blonde va survivre au cancer, le karaoké sera ta passion et tu iras encore voir des shows de Pearl Jam.

Je sais que ça sonne pathétique vite de même, mais de bien belles choses t’attendent.

Sinon, Donald Trump (qui fait un caméo dans Maman j’ai raté l’avion 2) deviendra président des États-Unis, Jean Leloup n’est pas le gars qui fait «ma main, ma main» dans Passe-Partout, le pot sera légal et t’as jusqu’en septembre 2001 pour aller visiter le World Trade Center.

Ah! Et finalement: savoure-bien la Coupe Stanley, les annonces de Fido Dido, l’expression «sharp» et la formation d’un gouvernement PQ majoritaire dans quelques mois.

Parce que t’es pas à la veille de réentendre parler de tout ça.