/news/politics
Navigation

Pierre Moreau veut «jouer un rôle actif» dans la reconstruction du PLQ

Le ministre sortant Pierre Moreau à l’Assemblée nationale du Québec, jeudi.
Photo Stevens LeBlanc Le ministre sortant Pierre Moreau à l’Assemblée nationale du Québec, jeudi.

Coup d'oeil sur cet article

Malgré une dégelée dans son propre comté, le ministre sortant Pierre Moreau entend s’investir dans la reconstruction du Parti libéral du Québec (PLQ) et n’écarte pas la possibilité d’être candidat à la succession de Philippe Couillard. André Fortin s’avoue « en réflexion ».

« Je ne ferme la porte à rien du tout, au contraire », a répété M. Moreau, à son arrivée au tout dernier conseil des ministres du gouvernement Couillard.

Battu par la caquiste Marie-Chantal Tassé dans Châteauguay, le ministre sortant des Ressources naturelles et de l’Énergie s’est dit « très serein et très en paix avec le résultat » de l’élection du 1er octobre dernier.

« Je suis redevenu un militant libéral », a résumé M. Moreau. Celui qui a terminé deuxième derrière Philippe Couillard lors de la dernière course à la chefferie a signalé qu’il a « le goût de participer à la reconstruction du parti » et même d’y « jouer un rôle actif ».

« Renouveau »

Interrogé à son tour par la presse parlementaire, le député de Pontiac et ministre sortant aux Transports, André Fortin, a plaidé pour un « renouveau » au sein du PLQ. « On est en réflexion pour l’instant, mais je n’en ai pas plus long à dire », a dit M. Fortin, en laissant entendre qu’il a reçu au cours des derniers jours plusieurs appels de gens « très gentils ».

Par ailleurs, le chef intérimaire du PLQ, Pierre Arcand, s’assurera que Sébastien Proulx ne profite pas de son poste de leader parlementaire pour avantager son éventuelle candidature à la chefferie. « Je vais être présent chaque fois qu’on va discuter de qui prend la parole par rapport à quoi, quand on va faire la sélection du cabinet fantôme, des gens qui vont travailler autour, etc. », a assuré M. Arcand.

– Avec Patrick Bellerose, Bureau parlementaire