/sports/hockey
Navigation

Six minutes suffisent

Victoire convaincante de 6-2 des Remparts sur les Screaming Eagles

Coup d'oeil sur cet article

Une pétarade de cinq buts des Remparts en l’espace de six minutes en deuxième période a conduit la troupe de Patrick Roy vers une victoire de 6-2 aux dépens des Screaming Eagles du Cap-Breton, jeudi soir, au Centre Vidéotron.

Les Diables rouges n’avaient rien fait qui vaille en première ronde, accordant d’ailleurs le premier but en fin d’engagement. Puis, à la sixième minute de jeu de la période médiane, ils ont explosé.

Aleksei Sergeev et Benjamin Gagné, deux fois chacun, ainsi qu’Olivier Mathieu ont animé cet intense et court festival offensif qui a duré 6:10. Assez pour chasser du match le partant entre les poteaux des Screaming Eagles, William Grimard. Les Remparts ont mis fin à leur séquence de deux défaites en Abitibi de la semaine dernière avec ce cinquième gain en neuf sorties. Le trio du Russe complété par Philipp Kurashev (3 aides) et Louis-Filip Côté (2 aides) a fini avec huit points.

« On s’est parlé comme à l’habitude et on n’a rien changé. Quand tu arrives d’un long voyage, le premier match à domicile est toujours le match le plus difficile et on s’attendait à ce que la première période soit plus dure [...] J’ai aimé la manière dont on est revenus en deuxième. C’était ça qui était important », a réagi Roy en point de presse, vantant les efforts de l’ensemble de ses unités.

Premières pour Gagné et Frattaroli

Dans le cas de Gagné, il secouait les cordages pour la première fois du calendrier régulier. Après avoir mystifié le gardien d’un puissant tir frappé, il a profité d’une déviation devant la cage sur son deuxième succès.

« Je disais justement à mes amis que j’étais dû ! Je pensais à aider l’équipe à gagner, mais ça fait du bien. Nos cinq buts ont complètement changé le match. Peu importe de quelle équipe il s’agit, la pente est difficile à remonter à 5-1 », a mentionné le capitaine des Remparts. La recrue Brandon Frattaroli a pour sa part inscrit son premier but en carrière en fin de troisième pour Québec.

Des cinq buts des Remparts, plusieurs ont été réussis grâce à un échec avant soutenu en zone adverse qui a surpris la défense des représentants de la Nouvelle-Écosse. Son vis-à-vis Marc-André Dumont préférait voir le verre à moitié plein après la rencontre.

« Dans l’ensemble, j’ai trouvé qu’on a joué un bon match, mais on a commis des erreurs mentales qui ont été très coûteuses. C’est l’histoire de notre séquence. On peut jouer du bon hockey pendant longtemps, puis on va faire une erreur qui va rentrer dans le filet », a révélé l’entraîneur des Screaming Eagles.

En vitesse

Il s’agissait du 100e match de la carrière de Dereck Baribeau devant le filet dans la LHJMQ, lui qui a maintenu un dossier de 47-39 sous les couleurs des Foreurs et des Remparts en trois saisons et des poussières... Avec 13 minutes à faire au match, l’entraîneur des visiteurs, Marc-André Dumont, s’est inspiré d’une stratégie de son vis-à-vis en retirant son gardien au profit d’un sixième patineur lors d’un jeu de puissance. Sans succès.