/news/currentevents
Navigation

Saguenay: une victoire pour Karl-Emmanuel Villeneuve, accusé de meurtre au premier degré

Karl-Emmanuel Villeneuve (à droite)
Photo d'archives, Pierre-Alexandre Maltais Karl-Emmanuel Villeneuve (à droite)

Coup d'oeil sur cet article

SAGUENAY – Karl-Emmanuel Villeneuve, accusé du meurtre au premier degré d'Alexandre Larouche, à Saguenay, vient d’obtenir une victoire.

La Couronne a été déboutée aujourd'hui dans sa requête pour soumettre l'accusé à une évaluation psychiatrique sur sa responsabilité criminelle.


Le juge Paul Guimond s'est montré sans équivoque en rendant sa décision. Selon lui, donner suite à une telle requête reviendrait à permettre à la Couronne de choisir la défense de l'accusé.


«Ça brimait les droits fondamentaux de l'accusé, a dit MJean-Marc Fradette, l'avocat de Villeneuve, après l'audience. Non seulement nous n'avons pas l'intention de plaider la non-responsabilité criminelle, mais en plus, on violait le droit au silence en lui demandant de discuter d'un crime présumé avec un médecin. Que la Couronne prouve le crime d'abord devant le tribunal!»


Villeneuve avait déjà fait l'objet d'une évaluation psychiatrique concernant son aptitude à comparaître, avant même d'être accusé de meurtre. La Sûreté du Québec (SQ) l'avait appréhendé pour des infractions relatives aux armes à feu, mais l'avait relié par la suite au meurtre de Larouche, 22 ans, après l'avoir interrogé sur vidéo.


«Même si la Cour nous avait donné raison, nous n'aurions pas pu utiliser les déclarations de l'accusé au médecin pour étayer notre preuve, a répliqué le procureur de la Couronne, Me Michael Bourget. Nous voulions simplement savoir à quoi nous en tenir.»


La prochaine étape consistera à fixer une date pour l'enquête préliminaire de Villeneuve.


La Couronne n'attend pas de nouveaux éléments de preuve.