/news/currentevents
Navigation

Laval: abattu sur son lieu de travail quelques minutes avant la fermeture

Laval: abattu sur son lieu de travail quelques minutes avant la fermeture
Photo Erik Peters

Coup d'oeil sur cet article

LAVAL | Le gérant d’un concessionnaire automobile a été criblé de balles quelques minutes avant la fermeture du commerce, jeudi soir, dans le quartier Chomedey, à Laval.

Un peu avant 21 h, un individu s’est présenté avec une arme de poing chez Automobile Vinci, sur le boulevard Lévesque Ouest.

Une fois à l’intérieur, il s’est dirigé vers sa victime et a ouvert le feu à plusieurs reprises en sa direction.

Le gérant de l’endroit, Alessandro Vinci, n’a eu aucune chance d’échapper au tireur. L’homme de 31 ans est mort quelques instants plus tard.

La victime est le fils du propriétaire du concessionnaire automobile spécialisé dans la vente et la réparation de véhicules usagés.

L’assassin a pris la fuite après le crime et il était toujours au large, vendredi après-midi.

Crime organisé

Les enquêteurs des crimes majeurs de la police de Laval se sont rendus sur les lieux du meurtre en fin de soirée pour entamer leur travail d’investigation.

À la lumière des premiers éléments d’enquête obtenus, les policiers lavallois ont estimé que l’assassinat était possiblement lié au crime organisé.

C’est d’ailleurs pour cette raison que l’enquête a été transférée à la Division des crimes contre la personne de la Sûreté du Québec (SQ).

Plusieurs enquêteurs, assistés de techniciens en identité judiciaire, sont débarqués chez Automobile Vinci très tôt vendredi, afin d’analyser la scène de crime et de tenter de reconstituer le fil des événements.

Les images des caméras de surveillance, qui pourraient révéler de précieux indices, devaient également être visionnées.

Les autorités n’ont pas encore été en mesure d’établir le motif de cet assassinat, qui semblait très bien planifié. La victime n’avait par ailleurs aucun antécédent judiciaire.

Deuxième meurtre en trois semaines

Le meurtre d’Alessandro Vinci est survenu moins de trois semaines après celui de Sébastien Vena, lui aussi tué par balles, alors qu’il se trouvait au restaurant Fusion, à Laval.

L’enquête dans ce dossier avait également été transférée à la SQ, en raison de son lien possible avec le crime organisé.

Il est cependant trop tôt pour déterminer si ces deux homicides sont reliés.

Le meurtre d’Alessandro Vinci est le cinquième à survenir à Laval depuis le début de l’année.