/news/transports
Navigation

Ligne jaune: des usagers du métro évacués dans un tunnel critiquent la STM

Coup d'oeil sur cet article

Plusieurs usagers du métro de Montréal se sont retrouvés dans une fâcheuse situation, mardi dernier, alors qu’ils ont dû marcher à l'intérieur du tunnel pour rejoindre la station Longueuil–Université-de-Sherbrooke lors d'une interruption de service.

L’incident s’est produit alors que le train est demeuré immobilisé entre les stations Jean-Drapeau et Longueuil–Université-de-Sherbrooke, sur la ligne jaune du réseau souterrain de la Société de transport de Montréal (STM).

Mardi, la température extérieure a grimpé pour atteindre les 30 °C, ce qui a causé de la condensation à l’intérieur des tunnels ainsi qu’une panne de courant.

Capture d'écran TVA

 

La STM a procédé à l’évacuation des passagers par le tunnel après que des usagers eurent manifesté des malaises comme des crises de claustrophobie. Certains d’entre eux, qui ont filmé la scène, critiquent cependant la manière dont la situation a été gérée, soutenant que les passagers ont été mal informés des mesures à suivre.

«[Il faudrait] au moins donner des consignes de sécurité au microphone. Nous dire quelle est la procédure d’évacuation d’urgence, nous dire si l’on peut marcher sur les rails. Et le train était bondé. Je crois qu’on aurait apprécié avoir des bouteilles d’eau, au moins à l’arrivée», a dit Alain Dancyger, l’un des usagers évacués.

Capture d'écran TVA

 

«Les personnes qui avaient de la difficulté à se déplacer, avec des cannes, étaient laissées à elles-mêmes. Tout ça me fait penser qu’il y a eu un manquement, soit aux procédures d’urgence ou à la manière dont elles ont été appliquées», a-t-il poursuivi.

La STM soutient pour sa part que l’évacuation s’est déroulée de façon sécuritaire, mais que les plaintes des usagers seront analysées.

«En aucun temps, un autre train n’aurait pu passer, car l’alimentation électrique était coupée, comme chaque fois que nous devons procéder à de telles évacuations. Nous avons procédé à cette évacuation, car des clients à l’intérieur du train avaient manifesté des malaises», a réagi par courriel Amélie Régis, des affaires publiques de la STM.