/finance/business
Navigation

Manon Brouillette quitte la tête de Vidéotron

Manon Brouillette
Photo d'archives, MARTIN ALARIE Manon Brouillette

Coup d'oeil sur cet article

Après cinq ans à la tête de Vidéotron, Manon Brouillette a annoncé mardi matin qu’elle quittait l’entreprise à la fin de l’année.

Mme Brouillette, qui travaille au sein de Vidéotron depuis 14 ans, quittera ses fonctions de présidente et chef de la direction à la fin de l'exercice financier de 2018, soit le 31 décembre prochain.

Par ailleurs, elle présentera sa candidature pour devenir administratrice de Québecor, la maison-mère de Vidéotron, à partir de janvier prochain.

Comme dirigeante de Vidéotron, elle a participé à sa croissance, en pilotant avec succès certains des projets les plus importants. En l’occurrence, Vidéotron a plus que doublé son nombre d’abonnés mobiles depuis 2013. En date du 30 juin dernier, on comptait 1,079 million de lignes activées en téléphonie mobile, tandis qu’il n’y en avait que 451 100 en juin 2013.

Dans un communiqué, Manon Brouillette a indiqué que son départ est motivé par des raisons personnelles. Elle a laissé entendre qu’elle laisse l’entreprise entre de bonnes mains qui continueront «de veiller au succès des différents projets innovateurs qui verront le jour dans le futur».

De son côté, le président et chef de la direction de Québecor, Pierre Karl Péladeau, a salué «la très importante contribution de Manon Brouillette au succès de Vidéotron» durant toutes ces années.

Québecor a indiqué que le nom de son successeur sera connu en temps et lieu. L’entreprise n’a pas voulu faire d’autres commentaires.

Mardi, l’action de Québecor a terminé la séance à 26,56 $, en hausse de 2,35 % ou 61 cents, à la Bourse de Toronto.

Titulaire d'un baccalauréat en communication publique de l'Université Laval, Mme Brouillette œuvre au sein de l’entreprise de télécommunications depuis 2004. Elle y a occupé diverses fonctions de gestion, dont celle de vice-présidente, Marketing et développement de nouveaux produits.

Nommée présidente et chef de l’exploitation de Vidéotron en mai 2013, elle est devenue présidente et chef de la direction en 2014 après le départ de Robert Dépatie.

En 2016, Manon Brouillette a été honorée par le Réseau des Femmes d'affaires du Québec avec le Prix Femme d'affaires du Québec. La même année, elle s’est également retrouvée sur la liste des 100 femmes les plus influentes du Canada. La Trifluvienne d'origine s’implique également auprès de différents organismes, dont l'École de technologie supérieure et le Quartier de l'innovation.