/news/cannabis
Navigation

Pot au volant: surveillance policière accrue

Coup d'oeil sur cet article

RIMOUSKI – Avec la légalisation du cannabis, la Sûreté du Québec (SQ) veut envoyer un message fort que ses policiers seront aux aguets. D'ailleurs, la grande majorité est formée pour détecter des comportements suspects chez les automobilistes.

Lorsqu'un conducteur est suspecté d'être intoxiqué par le cannabis, il est pris en charge par des agents évaluateurs qui ont reçu une formation encore plus élaborée en reconnaissance de drogue.

Ces derniers ont également le pouvoir d'ordonner le prélèvement d'échantillons de sang ou de salive afin de démontrer la présence de cannabis ou autre drogue dans l'organisme, de façon à renforcer la preuve de conduite avec les facultés affaiblies.

«Ça fait quand même déjà plusieurs années que nos policiers sont formés pour faire passer des épreuves de coordination de mouvements à des automobilistes qu'on soupçonne être en capacités affaiblies par une drogue. Je vous dirai même que près de 94 % de nos patrouilleurs sur le réseau routier sont formés en ce sens», a expliqué Claude Doiron de la SQ.

La semaine dernière seulement, un automobiliste du Bas-Saint-Laurent et deux de la Gaspésie ont été arrêtés alors qu'ils conduisaient avec les facultés affaiblies par la drogue. Leurs dossiers ont été soumis à un procureur et des accusations criminelles devraient être éventuellement portées.

C'est important de savoir aussi que si un automobiliste refuse de se soumettre à des tests de dépistage, il fera également l'objet d'accusation.

«Ça fait déjà quelques années qu'en matière de conduite avec les capacités affaiblies, ça s'applique au niveau du Code criminel canadien. C'est l'article 253a qui dit simplement être en capacité affaiblie par l'alcool ou par une drogue», a ajouté le porte-parole du corps policier.

Enfin, la SQ va bientôt tester un appareil de détection de la drogue dans le sang qui a été approuvé par le gouvernement fédéral. Ce sera donc un outil additionnel pour les policiers dans leur lutte contre la drogue au volant.