/lifestyle/food
Navigation

Dites bonjour aux courges

Dites bonjour aux courges
Photo courtoisie, Mélodie Landry

Coup d'oeil sur cet article

Des courges, Pascale Coutu et son conjoint Pierre Tremblay en font pousser de nombreuses depuis tout près de 20 ans à La Courgerie, dans Lanaudière. Ils en mangent aussi beaucoup.

<b><i>Le meilleur des courges</i></b><br/>Éditions Goélette, 128 pages
Photo courtoisie, Éditions Goélette
Le meilleur des courges
Éditions Goélette, 128 pages

C’est qu’ils sont très inspirés par ce légume rempli de vitamines et de fibres, comme en témoigne leur livre Le meilleur des courges, contenant plus de 50 recettes.

« Lorsqu’on a commencé, le but n’était même pas de les manger, confie Pascale Coutu. C’était un coup de cœur esthétique, d’abord et avant tout : je voulais décorer des galeries. Comme j’ai un chum qui cuisine beaucoup, il y en avait toujours une sur le coin de la table. On s’est mis à les introduire un peu partout dans nos recettes familiales. »

Rafraîchissantes et surprenantes

Les deux jardiniers n’hésitent pas à intégrer la courge dans des plats qui surprennent comme les raviolis au potiron et aux noix grillées et le ragoût de courge aux saucisses. Pour eux, ce légume peut faire partie de tout menu.

Rafraîchissantes, les idées imaginées par madame, dont le goût a été ajusté par monsieur et ses épices, permettent d’apprécier le légume sous un autre jour. C’est le cas du lait frappé à l’érable qu’on peut confectionner grâce à la courge musquée, potagère et au potiron, ou encore du smoothie au potiron.

À la vue de ces multiples et surprenantes combinaisons, nous sommes en droit de nous demander si les Québécois sont encore trop frileux en matière de courge.

« De moins en moins, répond Pascale Coutu. On partait de loin quand on a commencé. On disait le mot “courge” et les gens avaient tous un mauvais souvenir de ratatouille. On avait de la mauvaise tarte à la citrouille, des mauvais souvenirs... On grimaçait. Aujourd’hui, les gens sont intéressés. Pas nécessairement connaisseurs, mais intéressés. »

Même au dessert

Qualifiée de « polyvalente » par l’entrepreneure québécoise, la courge peut être mangée à tout moment de la journée, que ce soit au déjeuner ou au dessert, en fin de soirée. Elle prend tout naturellement sa place dans une tasse de chocolat chaud, dans des brownies ou encore un gâteau au fromage.

Mais il y a plus simple. « Le plus facile, c’est de faire de la purée, confie la jardinière. Elle peut rapidement remplacer la moitié du corps gras dans n’importe quelle petite pâtisserie. Tout comme la compote de pommes. Si on choisit une courge comme le potiron, ça va être beaucoup plus sucré. On va l’intégrer en ajoutant des fibres, du bêta-carotène et du corps gras... Mais n’enlevez pas plus de la moitié du corps gras ; du beurre, c’est du beurre... Il en faut dans une recette. »

Avec toutes ces nouvelles idées pour faire de la courge un aliment présent dans son alimentation quotidienne, Pascale Coutu suggère de faire des réserves lorsque la saison s’y prête. « Oui, ça prend de la place, mais ça se congèle très, très bien », précise-t-elle.

Ainsi, la courge sous différentes formes et saveurs pourra habilement remplacer d’autres sources de vitamines.


 Le meilleur des courges est en vente en librairie.

 

Un premier contact

La meilleure façon d’offrir une chance à la courge d’apporter une contribution à la table, c’est en lui trouvant une place dans les repas qu’on consomme régulièrement, croit Pascale Coutu.

« Essayer de changer radicalement nos habitudes alimentaires, ce n’est facile pour personne. Encore moins pour une famille au complet. Si on y va avec des plats quotidiens, on va facilement intégrer ça. »

Succès garanti

Plusieurs recettes du livre Le meilleur des courges permettent aisément la présence de ce légume. Ceux et celles pour qui courge ne rime pas avec familiarité peuvent donc partir vers un monde de découvertes.

« Le potage à la courge butternut, ça plaît tout le temps. C’est un must, dit la jardinière.

Avec les sweet mama ou buttercup, on fait un pâté chinois. Ça goûte la patate douce. La patate douce, avec les enfants, c’est vraiment un succès. Ç’a un goût de carotte, c’est caramélisé. On fait une purée pour le pâté chinois. On peut y aller moitié-moitié pour commencer. »

La courge spaghetti a aussi le don de se faire aimer instantanément. « Les gens vont l’intégrer rapidement. Sinon, mettez plein de sauce la première fois. C’est simple », suggère Pascale Coutu.

Miser sur la nouveauté

Et pourquoi ne pas délaisser le potage que vous connaissez si bien pour lui donner une autre saveur ? « Le potage, c’est un incontournable. Si on n’est pas sûr de la courge parce que c’est nouveau, on rajoute d’autres légumes. »

Tant qu’à opter pour certains changements au menu, Pascale Coutu propose d’intégrer quelque chose de nouveau chaque semaine afin de « s’ouvrir le palais, l’esprit et avoir du fun autour de la table pendant qu’on cuisine et qu’on mange ».

Malgré tout, l’idée d’éplucher et de faire cuire les courges vous rebute ? La jardinière a la solution : optez pour la butternut et la sweet mama, car elles demandent moins d’efforts et de temps.


Privilégier le four traditionnel pour assurer un maximum de saveur. Si la courge est petite, la piquer en plusieurs endroits à l’aide d’un couteau pointu afin de permettre à la vapeur de s’échapper.

  • Si le fruit est de plus gros format, le couper en 2 ou en 4 et le recouvrir d’un papier d’aluminium.
  • Déposer dans un plat et cuire à 180 °C (350 °F) de 45 à 60 minutes.
  • Vérifier avec un couteau ou une fourchette si la courge est cuite.
  • Laisser tiédir et peler. La pelure s’enlèvera facilement.
  • Passer la chair cuite au robot culinaire ou au pied mélangeur.
  • Vous pouvez l’utiliser immédiatement ou la congeler en portions selon vos habitudes. Vous pouvez aussi la cuire à la vapeur, mais il est préférable d’enlever la pelure avant.

 

Purée de courge

Dites bonjour aux courges
Photo courtoisie, Mélodie Landry

Muffins à la courge et aux canneberges

Dites bonjour aux courges
Photo courtoisie, Mélodie Landry

Pain de viande

Dites bonjour aux courges
Photo courtoisie, Mélodie Landry

Potage à la courge à saveur de pain d’épices

Dites bonjour aux courges
Photo courtoisie, Mélodie Landry

Chocolat chaud automnal

Dites bonjour aux courges
Photo courtoisie, Mélodie Landry