/news/health
Navigation

Éclosion d'infections de la salmonellose: 45 Canadiens ont été malades, dont un Québécois

Les autorités françaises ont ordonné le «retrait du marché» d'un lot de concombres jugés suspects.
© Shutterstock / Agence QMI

Coup d'oeil sur cet article

OTTAWA – Une enquête a été ouverte concernant une éclosion d’infections de la salmonellose ayant touché au moins 45 Canadiens dans quatre provinces de l’Ouest canadien ainsi qu’un citoyen du Québec ayant séjourné en Colombie-Britannique.

L'Agence de la santé publique du Canada dit collaborer avec ses partenaires provinciaux en santé publique ainsi qu’avec l'Agence canadienne d'inspection des aliments et Santé Canada dans le cadre de cette éclosion qui pourrait être liée à la consommation de concombres.

Aucun décès n’a été signalé, mais beaucoup de gens ont été malades et comme l’éclosion n’a pas encore été stoppée, les autorités s’attendent à voir le bilan s’alourdir.

Les provinces qui ont été les plus affectées sont l’Alberta, la Saskatchewan, le Manitoba et, surtout, la Colombie-Britannique.

«En date du 19 octobre 2018, 45 cas confirmés en laboratoire de salmonellose Infantis ont fait l'objet d'une enquête dans les provinces suivantes: Colombie-Britannique (37), Alberta (5), Saskatchewan (1), Manitoba (1) et Québec (1)», a indiqué vendredi soir l’Agence de la santé publique du Canada.

En ce qui a trait au cas déclaré dans la Belle Province, il s’agit d’un voyageur québécois qui est tombé malade après avoir séjourné en Colombie-Britannique.

Outre les concombres qui sont pointés du doigt, «[...] d'autres sources possibles de maladie sont également envisagées, a indiqué l'Agence de la santé publique du Canada. Plus de renseignements sont nécessaires pour déterminer la source de l'éclosion. L'éclosion semble se poursuivre, car les maladies continuent d'être rapportées.»

Les nourrissons, les enfants, les personnes âgées et les personnes dont le système immunitaire est affaibli sont les plus à risque face à la salmonellose, une bactérie qu'on ne peut pas voir, sentir ou goûter, ce qui la rend encore plus sournoise.

Parmi les symptômes, on retrouve la fièvre, des frissons, la diarrhée, des crampes abdominales, des maux de tête, des nausées et des vomissements.

Des recommandations

On recommande notamment de se laver les mains avec du savon et de l’eau tiède pendant au moins 20 secondes avant et après avoir manipulé des fruits et légumes frais (qui doivent aussi être nettoyés sous l’eau) et de laver tout couteau ayant servi à les découper.

Les parties endommagées des fruits et légumes doivent être retirées, car les bactéries nuisibles y trouvent souvent refuge.