/sports/hockey
Navigation

Sénateurs| Chabot s’éloigne des comparaisons

Il ne croit pas qu’un joueur de la trempe de Karlsson puisse se remplacer du jour au lendemain

Thomas Chabot qui a mis Matthew Peca en échec, a disputé un solide match, samedi soir.
Photo USA TODAY Sports Thomas Chabot qui a mis Matthew Peca en échec, a disputé un solide match, samedi soir.

Coup d'oeil sur cet article

OTTAWA | Mike Condon avait encore le front ruisselant quand il rangeait ses jambières dans le vestiaire des Sénateurs, au Centre Canadian Tire, vendredi matin. Condon prenait des nouvelles de son ancienne équipe, le Canadien, avec le représentant du Journal. Il a interrompu la petite conversation en apercevant un coéquipier du coin de l’œil.

« Lui, il est incroyable. Il a juste 21 ans et il fait déjà des choses que très peu de défenseurs de la LNH peuvent réaliser. Sa rapidité, sa vision du jeu et ses habiletés offensives lui permettront de devenir un des meilleurs à sa position. Et pas dans cinq ans, mais maintenant. »

Condon a offert cette analyse de Thomas Chabot, sans même recevoir une question à son sujet.

À sa deuxième saison complète à Ottawa, Chabot se retrouve maintenant avec un rôle accru.

La transaction d’Erik Karlsson pour les Sharks de San Jose a créé un immense trou à la ligne bleue des Sens.

S’il était décrit comme le dauphin de Karlsson l’an dernier, Chabot doit maintenant apprendre à nager seul.

« Peu importe mon rôle, je vais toujours répondre de la même façon, a affirmé le Québécois de 21 ans. Ce que Karlsson a fait ici, c’est vraiment spécial. C’était un joueur extraordinaire et je ne pense pas qu’un gars comme ça se remplace du jour au lendemain. »

« Mais on veut se partager le travail, a-t-il poursuivi. Quand on regarde des gars comme Lajoie, DeMelo et moi, on veut juste se répartir la tâche et profiter de nos opportunités. »

Le général

Après la visite du CH à Ottawa, Chabot partageait le premier rang des marqueurs chez les Sénateurs avec Chris Tierney, un centre acquis des Sharks dans l’échange de Karlsson. À ses sept premiers matchs, le rapide défenseur a déjà amassé 9 points (2 buts, 7 passes).

« J’ai parlé à Guy Boucher au cours de l’été et il m’avait mentionné que je serais le quart-arrière à la ligne bleue en avantage numérique, a rappelé Chabot. Oui, Guy a dit ça, mais quand on regarde Lajoie et les autres défenseurs, tout le monde joue bien. On veut juste être meilleurs de match en match. »

Plus de responsabilités

C’est déjà écrit dans le ciel. Chabot deviendra le défenseur numéro un des Sens. À sa deuxième saison, il se rapproche dangereusement de ce titre, mais il refuse de se décrire ainsi.

« J’ai plus de temps de glace, mais ça va venir au fil du temps, a-t-il précisé. Ici, on se partage pas mal le temps de glace entre les six défenseurs. Nous jouons pratiquement tous entre 15 et 20 minutes. Je veux juste en profiter au maximum et on verra pour le reste. »

Depuis le début de l’année, Chabot a un temps de jeu moyen de 21 min 08 s, soit presque quatre minutes de plus comparativement à l’an dernier (17:31).

« Ce n’est pas parce que Karlsson est parti que le rôle de Chabot a changé, a dit Boucher. Son rôle ne change pas. Il faut qu’il continue à s’améliorer défensivement pour être capable de jouer contre les meilleurs joueurs. C’est vraiment son nombre de minutes, contre qui il joue, l’importance de la qualité de son jeu, oui c’est accru, mais pas son rôle. »

« C’est défensivement qu’on a besoin de temps, autant avec nos jeunes attaquants qu’avec les nouveaux défenseurs, a enchaîné l’entraîneur en chef des Sens. C’est une défensive très jeune et peu expérimentée. On essaie de répartir la pression sur plusieurs joueurs, pas juste sur Thomas. Je suis convaincu qu’à long terme, tous ces joueurs vont être bons des deux sens de la patinoire, mais on n’achète pas l’expérience. »

 

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.