/homeandfamily/gardening
Navigation

Jardiner pour mieux vous relaxer

Coup d'oeil sur cet article

Au Québec, 45% de la population se dit stressée quotidiennement. Travail, famille, finances, santé... Tout ça peut vite devenir anxiogène. Pourquoi ne pas essayer l’hortithérapie?

 

Encore peu connue au Québec (mais bien répandue aux États-Unis et dans le Canada anglais), l’hortithérapie est une thérapie par le jardinage dont les bienfaits sont autant psychiques que physiques. L’Institut Douglas à Montréal et certains jardins communautaires la mettent en pratique au Québec. « En Occident, on souffre beaucoup d’anxiété. On croit que tout ce qu’on fait est très important, mais notre rythme de vie a des conséquences néfastes sur notre santé », soutient le directeur des Serres de Clara, Gilles- Charles Clermont.

 

Les différentes odeurs, textures et couleurs sont des stimuli qui peuvent nous aider à relaxer. « Lorsqu’on se concentre sur les plantes, on fait le vide et on ne pense plus à nos tracas quotidiens. On gagne une certaine confiance en nous-mêmes puisqu’en semant des graines et en les voyant pousser jour après jour, ça démontre qu’on est capable d’entreprendre un projet, qu’on peut avoir du succès. » Dans un jardin collectif, certaines tâches requièrent une bonne forme physique. « Ce n’est pas intense, mais qui dit exercice physique, dit diminution de l’anxiété, plus de vitalité et un meilleur sommeil. Ce n’est pas sorcier! »

 

L’horticulture comme thérapie peut très bien être pratiquée à la maison, dans la cour arrière ou encore, sur le balcon. Reste plus qu’à acheter sa terre, ses graines, ses pots, ses instruments et à s’y mettre!

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.