/entertainment/comedy
Navigation

Bellefeuille, Levac et Paquin ont une longueur d’avance

François Bellefeuille
Photo Agence QMI, Mario Beauregard François Bellefeuille

Coup d'oeil sur cet article

Pour son hilarant spectacle Le plus fort au monde, François Bellefeuille a reçu lundi cinq nominations pour la 20e édition du Gala Les Olivier, qui se tiendra le 9 décembre. L’humoriste devance tout juste Katherine Levac et Laurent Paquin, cités chacun dans quatre catégories.

Meilleur spectacle, meilleur vendeur, meilleurs auteurs, meilleure mise en scène, Olivier de l’année. François Bellefeuille a été nommé dans toutes les catégories principales. Trois ans après avoir remporté les Olivier pour le spectacle et la mise en scène de l’année, l’humoriste pourrait repartir avec une récolte encore plus généreuse.

Laurent Paquin
Photo Chantal Poirier
Laurent Paquin

« Ça va très bien aujourd’hui, a mentionné Bellefeuille. Mais si je ne gagne rien aux Olivier, je vais être déprimé. C’est le problème avec ces émotions-là. C’est dangereux. Moi, je suis un gars stable, dans la vie [rires]. »

Même s’il part grand favori pour cette nouvelle édition des Olivier, Bellefeuille aura tout de même une solide compétition face à Laurent Paquin (spectacle, auteur, mise en scène, Olivier de l’année) et Katherine Levac (spectacle, meilleur vendeur, auteur, Olivier de l’année), qui mériteraient eux aussi de repartir avec l’une ou l’autre des statuettes.

Katherine Levac
Photo Jean-Francois Desgagnes
Katherine Levac

Grands habitués de ce genre de récompenses, Martin Matte et Louis-José Houde sont tous deux nommés dans les trois mêmes catégories : meilleur vendeur, meilleur spectacle et auteur de l’année. Mais tous les deux sont absents de la catégorie de l’Olivier de l’année. Dans le cas de Louis-Josée Houde, il ne s’y est tout simplement pas inscrit.

Philippe Laprise
Photo Agence QMI, Mario Beauregard
Philippe Laprise

Comme les oscars

À la conférence de presse lundi, l’un des deux coanimateurs du gala, Philippe Laprise, a expliqué qu’on avait doublé le nombre de nominations pour le spectacle de l’année – ce que les Oscars ont aussi fait avec la catégorie du meilleur film –, car il y avait trop de spectacles en circulation.

« Ne mettre que cinq spectacles en nomination dans cette catégorie, ce n’était pas assez, a-t-il dit. Nous voulons aussi démontrer que nous sommes une belle grande famille. »