/news/education
Navigation

Une école secondaire s'attaque à la cigarette électronique

Coup d'oeil sur cet article

ALMA | Une école secondaire d'Alma, au Lac-Saint-Jean, a décidé de s’attaquer à la cigarette électronique, alors que de plus en plus d'élèves sont accrocs à la vapoteuse.

La direction de l'école Pavillon Wilbrod-Dufour a envoyé à tous les parents dans les derniers jours une lettre pour les sensibiliser à ce fléau.

«La lettre qu'on a envoyée aux parents se veut une démarche collaboratrice. Actuellement, il y a toute une popularité autour de ça, donc on doit travailler maintenant sur éduquer, sensibiliser nos jeunes aux méfaits de la vapoteuse», a expliqué la directrice de l’école, Sandra Larouche.

Les intervenants scolaires constatent que les jeunes banalisent les dangers de la cigarette électronique sur leur santé. De plus, l’accès aux produits est beaucoup trop facile.

Interrogés à proximité de l’école par TVA Nouvelles, les jeunes ont affirmé qu’ils n’avaient aucune difficulté à se procurer les vapoteuses et les liquides pour mettre à l’intérieur. Certains ont même indiqué être capables d’en acheter eux-mêmes en boutique, même s’ils n’ont pas l’âge légal.

Plusieurs jeunes fabriqueraient eux-mêmes leur propre liquide pour mettre dans leur cigarette électronique. Certains d'entre eux iraient même jusqu'à revendre leur produit maison dans la cour d’école, ce qui préoccupe la direction.

Celle-ci rappelle que la cigarette électronique est strictement interdite sur les terrains de l’école et que des amendes peuvent être données aux jeunes qui ne respectent pas le règlement, ce qui est déjà arrivé.

Cependant, elle préfère agir en mode prévention, en collaboration avec les parents. Des activités de sensibilisation seront organisées à l’intérieur de l’école dans les prochaines semaines.