/news/politics
Navigation

Course au PLQ: les jeunes libéraux insisteront sur l'environnement

Stéphane Stril, président du CJPLQ.
PHOTO AGENCE QMI, TOMA ICZKOVITS Stéphane Stril, président du CJPLQ.

Coup d'oeil sur cet article

Les jeunes libéraux préviennent les candidats à la succession de Philippe Couillard que l'environnement devra être au cœur des propositions lors de la prochaine course à la direction du Parti libéral du Québec. 

«Nos militants n'ont pas trouvé que nous avions parlé assez d'environnement [pendant la campagne électorale]» laisse tomber Stéphane Stril, président de la Commission-Jeunesse du PLQ, en entrevue à TVA Nouvelles. «L'une des raisons de notre défaite, c'est qu'on a manqué de projets porteurs», ajoute-t-il.

Il rappelle que les membres âgés entre 16 et 25 ans auront droit à 33 % des votes lors de l'élection du prochain chef. «Aucun candidat ne peut espérer devenir chef s'il ne s'intéresse pas aux enjeux proposés par les jeunes», indique-t-il.

Une liste de priorités sera d'ailleurs dressée par la Commission-Jeunesse en prévision de la course.  L'environnement et la lutte aux changements climatiques apparaîtront tout en-haut de la liste.

Selon nos informations, des rencontres ont déjà eu lieu entre des membres de l'aile jeunesse et des prétendants au titre de chef libéral. Aucun candidat ne s'est encore officiellement lancé dans la course.

Stéphane Stril interpelle aussi le chef intérimaire, Pierre Arcand, pour faire en sorte que la lutte aux changements climatiques et la protection de l'environnement deviennent la neuvième valeur officielle du Parti libéral du Québec.