/entertainment
Navigation

Le Prix jeunesse des Bibliothèques de Montréal remis à Marianne Dubuc

Marianne Dubuc (à gauche) a reçu le Prix du livre jeunesse 2018 des Bibliothèques de Montréal pour «Le chemin de la montagne». Elle pose en compagnie de Christine Gosselin (à droite), responsable de la culture, du patrimoine et du design au comité exécutif de la Ville de Montréal.
Photo COURTOISIE, Sarah Latulippe Marianne Dubuc (à gauche) a reçu le Prix du livre jeunesse 2018 des Bibliothèques de Montréal pour «Le chemin de la montagne». Elle pose en compagnie de Christine Gosselin (à droite), responsable de la culture, du patrimoine et du design au comité exécutif de la Ville de Montréal.

Coup d'oeil sur cet article

Grâce à son récit illustré Le chemin de la montagne, Marianne Dubuc a mis la main, jeudi, sur le Prix du livre jeunesse 2018 des Bibliothèques de Montréal, succédant ainsi à Jacques Goldstyn, lauréat des deux précédentes années.

L'oeuvre a été préférée à Une histoire de cancer qui finit bien (une collaboration d'India Desjardins et Marianne Ferrer), L'abri (Céline Claire), Pourquoi les filles ont mal au ventre (Lucile de Peslouän) et Gilles (Mathieu Lavoie).

Cette histoire de partage, d'amitié et d'entraide a conquis le jury, tout comme les dessins qui l'illustrent. «L’auteure aborde l’importance de la transmission orale, le respect de la nature, l’entraide, le partage et l’amitié, mais aussi la mort, dans une ode à la nature sensible et remplie d’humanité. Les illustrations sont magnifiques, remplies de tendresse et de douceur», ont détaillé les membres.

Le livre s'intéresse à Madame Blaireau qui habite au pied d'une montagne qu'elle gravit tous les dimanches. Sur le chemin la menant au sommet, elle aide des amis et fait des découvertes. Un beau jour, un certain Lulu décide de l'accompagner.

Avec Le chemin de la montagne, Marianne Dubuc pourrait également gagner, mardi, un Prix littéraire du gouverneur général.