/opinion/columnists
Navigation

Les intouchables

Coup d'oeil sur cet article

Mon café a bien mal passé hier matin. Tout comme le vôtre, j’en suis sûre. Notre Bureau d’enquête rapportait en effet que la Régie de l’assurance maladie du Québec (RAMQ) refuse de divulguer les noms des médecins, pharmaciens et cliniques trouvés responsables de surfacturation volontaire ou de réclamation illégale de frais accessoires.

Ces rapports restent donc secrets. Les médecins sont pourtant payés par les fonds publics. Ce refus de la RAMQ constitue un manque inacceptable de transparence et d’imputabilité.

Contexte : l’an dernier, Le Journal faisait une demande d’accès à l’information pour obtenir ces rapports d’enquête. Depuis, la RAMQ multiplie les manœuvres d’obstruction.

Scandale

Déjà que les augmentations faramineuses accordées aux médecins – tout particulièrement aux spécialistes – font scandale depuis des années. Voilà que la RAMQ les couvre aussi d’un bouclier d’opacité et d’impunité. Ce qui, dans les faits, les rend intouchables.

Quant à ceux qui, dans la profession médicale, ont posé volontairement des gestes frauduleux, ils devraient être automatiquement poursuivis au criminel. Or, cela n’arrive que rarement. La plupart du temps, on se contente de leur faire rembourser les fonds publics qu’ils ont détournés en plus de cacher leurs noms aux contribuables. Du bien mauvais théâtre.

Redisons-le. Le duo Couillard-Barrette, eux-mêmes médecins spécialistes, a versé dans un troublant conflit d’intérêts en favorisant sa propre profession de toutes les manières possibles. Y compris même en rendant l’accès des patients aux spécialistes encore plus difficile que jamais. Un vrai marché de dupes.

Cachotteries

Pour la nouvelle ministre de la Santé, Danielle McCann, l’occasion est belle de mettre fin à cette culture du secret digne d’un gros village de notables occupés à se gratter joyeusement le dos entre eux.

En matière de gouverne et de reddition de comptes, ces coûteuses cachotteries doivent cesser. Et ça tombe bien. La ministre McCann s’y est justement engagée hier à la suite de ce reportage.