/news/health
Navigation

Est-du-Québec: identifier plus rapidement le virus de l'influenza pour mieux le combattre

Coup d'oeil sur cet article

RIMOUSKI – Le virus de l'influenza n'a rien d'agréable pour les personnes qui le contractent, mais aussi pour les hôpitaux qui doivent composer avec les épidémies les obligeant à mettre en place des mesures d'isolement. Rappelons que chaque année, l'influenza provoque 6000 hospitalisations au Québec et cause 400 décès.

Huit hôpitaux de l'Est-du-Québec, dont ceux de Matane, d'Amqui et de Sainte-Anne-des-Monts, vont donc se doter d'un appareil qui permet de déterminer en moins d'une heure si une personne est porteuse du virus de la grippe.

Jusqu'à maintenant, seul l'Hôpital de Rimouski avait cet équipement, ce qui pouvait provoquer jusqu'à deux jours d'attente avant d'obtenir un résultat.

Désormais, une fois que des patients seront identifiés comme porteurs du virus, on pourra les traiter plus rapidement. Les autres personnes aux prises avec un simple rhume pourront être retournées à la maison.

«La qualité de soins globale du patient durant son séjour à l'hôpital va être améliorée parce qu'il n'y aura pas toute cette attente-là en isolement», a expliqué le microbiologiste et infectiologue Pierre Harvey du Centre intégré de santé et de services sociaux du Bas-Saint-Laurent.

«Le plus rapidement on sait que les gens sont porteurs ou non du virus de l'influenza, ça modifie notre approche. Les moyens dont on dispose vont être améliorés avec ces nouveaux appareils», a ajouté Sylvain Leduc, le directeur de la Santé publique du Bas-Saint-Laurent.

Ces appareils permettant de diagnostiquer rapidement l'influenza vont coûter de 25 000 $ à 30 000 $ chacun. Ils seront fonctionnels d'ici la fin novembre si tout va comme prévu.