/sports/hockey/canadien
Navigation

Les Bruins embêtés par la rapidité du Canadien

Les Bruins embêtés par la rapidité du Canadien
Photo AFP

Coup d'oeil sur cet article

BOSTON | Les Bruins ont dominé le Canadien la saison dernière, mais ils ont fait face samedi soir à un club transformé, animé d’une nouvelle attitude, un club franchement surprenant.

« Ils nous ont embouteillé une bonne partie de la soirée, a résumé le pilote des Bruins, Bruce Cassidy. Le Canadien joue avec un style différent cette saison, avec beaucoup de vitesse et d’échec-avant. De notre côté, nous n’avons pas assez bien réagi, nous n’avions pas assez de volonté pour remonter les batailles pour la rondelle. »

Patrice Bergeron abondait dans le même sens. « Nous devons être meilleurs en équipe. »

Rask chancelant

Le gardien Tuukka Rask n’a pas aidé les siens en donnant deux buts douteux en première période.

« Je n’ai pas assez bien fermé l’angle, c’est mon erreur et je devrai faire mieux la prochaine fois, car les joueurs dans la LNH sont de plus en plus capables de profiter des petites ouvertures », a analysé Rask sans chercher à se défiler.

Cassidy n’était pas prêt à le blâmer toutefois. « Nous n’avons pas été assez rapides dans nos replis défensifs. »

Les Bruins ont aussi dû faire face à un gardien au sommet de sa forme, et plusieurs ont salué son travail. « Il a été très bon, a mentionné le défenseur Matt Grzelcyk. Il a fait un superbe arrêt contre “Pasta” (Pastrnak) sur un tir sur réception en avantage numérique. »

« Pour venir à bout d’un club aussi rapide que le Canadien, ce que nous devrons faire comme défenseurs, c’est parfois de tenter de battre le premier gars qui fait de l’échec-avant contre nous, et parfois le deuxième, pour ensuite faire un jeu », propose Grzelcyk.

Le style agressif du Canadien fait jaser de plus en plus un peu partout dans la LNH. Les clubs finiront par s’ajuster et c’est à ce moment que nous verrons à quel point la nouvelle attitude des hommes de Claude Julien est assise sur des bases solides.