/travel/destinations
Navigation

Trip de moto dans l’Ouest américain

Faire un road trip à travers les États-Unis 
en moto est le voyage d’une vie.
Photo courtoisie, Steeve Drapeau Faire un road trip à travers les États-Unis en moto est le voyage d’une vie.

Coup d'oeil sur cet article

Qui n’a jamais rêvé de dévorer des kilomètres de route en moto, envoûté par un vif sentiment de liberté ? C’est ce que j’ai vécu avec mon premier road trip aux États-Unis, un voyage qu’il faut absolument mettre à l’agenda de tout voyageur.

Ce voyage (imprévu à la base) a d’abord été amorcé par une discussion avec un ami qui souhaitait, lui aussi, faire un voyage en moto au pays de l’Oncle Sam. Mais ce même ami avait une chose particulière en tête : rouler avec sa propre moto aux États-Unis.

Mokee Dugway.
Photo courtoisie, Steeve Drapeau
Mokee Dugway.

Après la poutine habituelle de planification (vol, hôtel à l’arrivée et bagages), on a organisé le transport de nos motos vers l’Ouest. Nos engins, montés sur des palettes sur mesure, ont pris le chemin de Las Vegas pendant que nous sommes partis de Montréal en avion.

Après avoir regagné nos motos dans un entrepôt situé non loin de l’aéroport McCarran de Vegas, nous avons démarré notre voyage en direction sud-est, vers le barrage Hoover Dam au Nevada. Inauguré en 1935 par le président Roosevelt, l’immense ouvrage a donné vie au lac Mead, qui assure notamment l’alimentation en eau de Las Vegas.

Monument Valley.
Photo courtoisie, Steeve Drapeau
Monument Valley.

Après ce premier arrêt obligé, on a repris la route pour se rendre à Williams, en Arizona. Petite ville pittoresque que la fameuse Route 66 traverse en son centre, Williams demeure l’endroit parfait où dormir avant d’attaquer le fort populaire Parc national du Grand Canyon.

Avec plusieurs endroits où admirer le Grand Canyon, je recommande une journée entière pour profiter au maximum des différents panoramas qu’offre ce majestueux parc.

Williams.
Photo courtoisie, Steeve Drapeau
Williams.

Monument Valley

Nous avons poursuivi notre route en nous dirigeant vers la région de Monument Valley, à la frontière entre l’Utah et l’Arizona, qui a servi de décors naturels à plusieurs films westerns hollywoodiens. Quelle idée de génie ! C’est sans doute l’un des plus beaux endroits que j’ai visités dans ma vie.

Situé sur le territoire amérindien des Navajos, l’endroit est une aubaine, avec un coût d’entrée de 25 dollars américains, pour ceux qui veulent explorer le parc un peu plus loin.

Paysages fabuleux

L’Utah regorge de fabuleux paysages qui vous feront vivre des émotions fortes pendant des centaines de kilomètres de route.

Lac Mead.
Photo courtoisie, Steeve Drapeau
Lac Mead.

Après notre arrêt à Monument Valley, on a repris notre périple, direction Mexican Hat, pour se rendre à Hite, dans le Parc national de Glen Canyon.

Une belle surprise nous attendait sur ce segment ! The Mokee Dugway, une portion de route de trois miles en terre battue, composée de lacets raides, le tout taillé et serpentant le long de la superbe falaise de Cedar Mesa. Toute une expérience quand on roule à moto, croyez-moi !

Histoire de bien conclure notre première incursion en moto aux États-Unis, on a complété cette première étape dans le Parc national de Capitol Reef. Encore là, quel spectacle ! Des kilomètres de route en serpentins, mais aussi de belles longueurs, le tout flanqué de montagnes aux formes spectaculaires.

En voiture ou en moto, tout voyageur doit ajouter cet itinéraire à sa liste de souhaits.

C’est l’expérience d’une vie.