/sacchips/pushstart
Navigation

[Chronique] Découverte de deux événements geek et entrevue avec le youtubeur français Siphano!

Notre chroniqueuse Clara Lhotellier a la mission de couvrir l'actualité geek européenne!

[Chronique] Découverte de deux événements geek et entrevue avec le youtubeur français Siphano!

Coup d'oeil sur cet article

Ce mois-ci, Clara s’est rendue à deux rendez-vous geek français, le Virtual Calais ainsi que la Paris Games Week!

Eh oui! Le mois d’octobre était synonyme d’événements geek en France! En route, caméra à la main, au Virtual Calais et à la Paris Games Week! 

Que sont ces fameux événements?

En premier lieu, nous avons le Virtual Calais. C’est LE rendez-vous de la région Hauts-de-France concernant le gaming.

Il s’est déroulé à Calais le 6 et 7 octobre dernier. Là bas, plus de 25 000 fidèles se sont retrouvés.

Le second événement, et pas des moindres, et la Paris Games Week, qui est LE salon français le plus important concernant l’univers du jeux vidéo.

La Paris Games Week fait partie du top 3 des salons internationaux sur le sujet! Ce qui n’est pas difficile à croire quand on sait que c’est plus de 304 000 visiteurs en 2017  qui se sont faufilés dans les allées de l’événement. Une vraie fourmilière!

Retour sur ces deux événements!

Le Virtual Calais 

C’était cette année la 9ème édition du salon et, pour la première fois, l’événement a pu s’associer à un thème fédérateur, Star Wars! À l’entrée, le X-Wing échelle 1 attendait les fans pour immortaliser le moment... la classe!

La particularité du Virtual Calais, c’est sa diversité et son accessibilité.

Plus de 100 écrans et les derniers jeux principaux des licences étaient présents.

Le fait que ce salon soit moins importantes que des événements comme l’E3 ou encore la Paris Games Week à l'échelle française, c’est que vous pouvez largement tester une grandie partie des jeux disponibles, sans attendre des heures!

De plus, tout était mis en place pour divertir les habitués, comme les neogeeks.. Entre tournois de Splatoon, les parties de Mario Aces Tennis, Mario Party, le retroaming ou encore les gros jeux de cette année comme Spider-Man, tout le monde y trouve son compte! 

Nintendo occupait une grande partie du salon

La Switch, très souvent dénigrée par les fidèles de Microsoft et Sony, est sur le devant de la scène de mille et une façon.

C’était un vrai plaisir de trouver des parents qui transmettaient leur passion à leur enfant ou encore des groupes d’amis qui s’affrontaient dans des tournois endiablés...

Le jeu vidéo est plus que jamais synonyme de partage, et nous, on adore ça!

De plus, cette année, c'était l'occasion sur le salon d’assister à la sélection de Calais pour le concours français de costumade (ou cosplay si vous préférez)!

Les participants ont travaillé des mois sur la conception de leurs costumes et ils sont venus les présenter en direct devant les spectateurs, succès assuré! 

C'est aussi le moment de rencontrer certains youtubeurs!

Bien ien connu dans le milieu du gaming ; Newtiteuf (qui possède plus d’un million d’abonnés sur sa chaine YouTube) et Siphano (qui, lui, en possède plus de 2 millions!) étaient présents!

On a d’ailleurs eu la chance de pouvoir poser quelques questions à Siphano à propos de ses attentes concernant les sorties vidéoludique à venir.

Adoré de ses fans, il nous a accordé un peu de temps à la fin de sa dédicace pour pouvoir discuter.

C’est qui, Siphano? 

Salut Siphano, peux-tu te présenter en quelques mots! 

Bien sûr! Moi c’est Siphano sur YouTube, je fais des vidéos sur internet depuis huit ans, principalement axées jeux vidéo mais pas que!

Je fais un peu d’humour de temps en temps. Cela fait quelques années que je vis de cela et je m’amuse vraiment!

Quelles sont tes spécialités niveaux jeux-Vidéo ? 

« Moi c’est plutôt Pokémon, Zelda, en réalité, pas mal de jeux Nintendo! Je fais aussi du Minecraft... et j’attend avec impatience Animal Crossing! » 

C’est quoi la sensation de retrouver ses abonnés durant des salons et des dédicaces comme le Virtual Calais, parce que vous êtes plus de 2 millions sur ta chaine... ça fait pas mal! 

C’est cool, j’aime bien parce que tu mets des visages sur des noms, des pseudos... et c’est plus sympa le contact humain comme cela.

C’est vrai qu’en tant que YouTubeur, on a un peu du mal à comprendre l’engouement que peuvent avoir les gens à venir me voir, nous voir.

On se rend pas compte derrière nos écrans et derrière nos caméras. On réalise un peu quand on voit les gens faire la queue.

Je participe à ce genre d’événement depuis plusieurs années et j’adore. J’espère continuer... enfin, tant que je suis invité! »

Pour parler un peu plus gaming... Est-ce qu’il y a des jeux que tu attends en particulier pour cette fin d’année et l’année prochaine?

Evidemment, Super Smash Bros. Ultimate! Mais aussi le prochain Pokémon, la réédition de Spyro...

Un peu plus lointain, j’attend aussi The Last Of Us 2, Animal Crossing, Luigi Mansion 3, Metroid Prime 4...

Je pense d’ailleurs en faire des let’s play... surtout en live!

As-tu quelque chose à dire à ta communauté québécoise? Parce que je suis certaine que tu en as une! 

J’ai envie de leur dire que je sais qu’ils sont nombreux, que je ne suis encore jamais allé au Québec pour l’instant à cause d’une phobie de l’avion.. Mais j’espère vaincre cela et pouvoir y aller parce que je sais qu’on m’y réclame!

Paris Games Week! 

Du 25 au 30 octobre, c’est la Paris Games Week, un des plus grands salons gaming d’Europe, qui a eu lieu!

C’est dans cette immense fourmilière étalée sur plus de 80 000m² que des milliers de personnes s’entassent chaque année!

Pas de grandes nouveautés cette année sur le salon... Nintendo, Microsoft, Sony, Square Enix, Ubisoft... occupaient chacun des stands immenses! 

Comme pour le Virtual Calais, ce que nous avons pu remarquer c’est qu’au fur et à mesure des années la place de Nintendo augmentée considérablement sur le salon, avec des espaces dédiés et décorés pour leurs grosses licences comme Splatoon, les différents Mario, Mais surtout Super Smash Bros. Ultimate ou encore Pokémon.

Lâcher prise!

La Paris Games Week, c’est aussi le moment de profiter et de lâcher un peu prise pour les gamers. Se retrouver là bas entourée de cosplayers, de Pikachus géants et de consoles, c’est pas si pire!

Ce qui est intéressant, c’est que vous ne trouvez pas uniquement des espaces dédiés aux consoles et aux nouveaux jeux!

On trouve différents pavillons dont un dédié à l’univers du gaming et à la présentation des différentes formations dans le milieu du jeu vidéo.

Nous en avons notamment un autre où l’on retrouve les scènes principales d’affrontements d'e-sport. De quoi combler tout le monde, à tous les niveaux, peu importe ce que vous cherchez!

Les activités des différents pavillons sont multiples: compétitions, initiation aux codages pour les enfants, concours de cosplay, compétition de Just Dance, etc.

Émeutes et YouTubeurs...

Par contre, dû à certaines émeutes les années précédentes, on retrouve de moins en moins de stands alloués aux Youtubeurs.

On peut en retrouver certains lors de dédicaces, ou encore sur les scènes principales comme Square Enix... ou encore chez les commanditaires comme Coca Cola, Orange, SFR, etc.

C'est plus difficile pour les fans d'échanger avec leurs youtubeurs préférés.

Le salon, c’est aussi l’occasion de faire la rencontre de personnes et de projets originaux

Cette fois-ci, nous avons pu découvrir Women in Games.

Un projet plus qu'intéressant puisqu'il s'intéresse à la place de la femme dans le milieu du jeu vidéo!

On les a rencontré afin de leur poser quelques questions!

Eva Martinello nous présente Women in Games 

Pouvez-vous, s’il vous plait, nous présenter le projet de Women in Games.?

Nous sommes une association professionnelle crée il y a un an, et le but c’est de promouvoir la mixité dans le jeu vidéo et l’e-sport.

Les cofondatrices sont Julie Chalmette, présidente du SELL et directrice générale de Bethesda France ainsi que Audrey Leprince, présidente du studio indépendant The Game Bakers, ainsi que Nadia François qui est communication freelance spécialisée dans le jeu vidéo. 

Quels sont vos axes d’actions? 

Nous avons plusieurs axes d’actions.

Déjà nous avons un groupe e-sport, avec des projets d’incubateurs de joueuses, pour faire monter ces athlètes.

Nous avons aussi des projets de sensibilisation, nous sommes très présentes dans l’éducation, on cherche beaucoup à parler aux écoles pour que peut-être, elles puissent inspirer des jeunes filles et des femmes à venir dans ce milieu.

On a aussi une liste d’intervenantes pour les organisations de conférence, car ils ont du mal à en trouver car elles sont peu visibles.

Nous, on est là pour les chercher, faire une liste et leur transmettre et après, eux, proposent aux femmes d’intervenir, pas en tant que femmes, mais en tant que professionnelle, sur leurs sujets.

On a aussi un aspect networking, où on veut s’entraider, car on sait que c’est très important dans ce domaine là, même si les hommes le font très bien. On a essayé de rassembler les femmes de ce milieu, en organisant des rencontres partout dans la France, et notamment à la Paris Games Week, qui est un bon endroit pour se rencontrer et s’entraider.

On est vraiment dans une logique d’entraide, dans le pragmatisme. On sait ce qu’il faut faire car même si nous savons que cela va dans le bon sens pour les femmes dans ce milieu, nous pensons que cela ne va pas assez vite et c’est pour cette raison que nous nous sommes crées. »

Cela représente quoi la part des femmes dans le milieu du gaming en France? 

Il y a autant de joueurs que de joueuses aujourd’hui, mais on a seulement 15% de femmes dans les studios de développement, voire dans l’industrie en générale.

Concernant l’e-sport c’est encore pire, on a moins de 5% des femmes qui sont inscrites à des compétitions.

C’est la première fois que vous êtes présentes à la Paris Games Week? 

C’est la deuxième année que nous sommes présentes.

La première fois c’était l’année dernière juste après notre création, environ deux semaines après.

C’était un peu notre événement de lancement. On avait organisé une rencontre de networking.

Là, cette année, nous avons ce stand et nous sommes en partenariat avec Tralalère, qui initie des jeunes enfants aux codages.

Quand on voit passer des petits filles, on vient les voir et on leur propose de venir discuter, etc.

Ce projet, il est uniquement français? 

Nous, nous sommes que en France, on est précisément Women in Games France, mais il y a également une association qui s’appelle Women In Games en Angleterre.

Et notre association, elle, a été fondée grâce à un partenariat avec Women In Games.

Même si nous sommes indépendantes, on s’inspire de leurs formats.

En Europe, on a Women In Games Espagne, Women in Games Italie,... et nous sommes en contact avec toutes les associations. 

Concernant le stand, vous êtes présentes que à la Paris Games Week? 

Oui, notre but c’est de miser uniquement sur Paris Games Week, mais nous avons des bénévoles qui vont dans le plus d’événements possibles pour présenter le projet! »


C'est ainsi que s'achève  ma couverture du mois d'octobre...

Un mois riche en émotion, en sortie et en découvertes!

On attend les prochains évenements européens avec impatience, mais - en attendant - à vos manettes!