/news/health
Navigation

Radon: un test simple pour diminuer les risques de cancer

Coup d'oeil sur cet article

Un simple test de détection du radon pour aider à prévenir le développement d’un éventuel cancer du poumon, a rappelé dimanche matin un spécialiste en rayonnement de Santé Canada dans le cadre du mois de la sensibilisation au radon, en novembre.

«Le radon est un gaz radioactif qui vient du sol. [...] Il va s’infiltrer dans les résidences. Lorsqu’on va le respirer pendant plusieurs années, ça augmente le risque de cancer du poumon», a expliqué Mathieu Brossard, en entrevue au «Québec Matin».

«Toutes les maisons ont un certain niveau de radon. C’est une question de concentration. Il y a une maison sur 10 au Québec qui a un problème de radon», a poursuivi le spécialiste en rayonnement, en soulignant que ce taux varie d’une région à l’autre dans la province.

Même s’il s’agit d’un élément présent naturel dans l’air, le radon peut devenir dommageable en grande concentration. Ce gaz est même considéré comme la deuxième cause de cancer de poumon, derrière le tabac, avec quelque 3200 décès par année au pays. Les fumeurs sont plus à risque, les effets du radon sur les poumons s’additionnant à ceux de la cigarette.

Inodore, incolore et insipide, le radon ne peut être détecté qu’à l’aide d’un appareil de mesure prévu à cet effet, que l’on installe au plus bas niveau du logis, puisque le gaz provient du sol et s’infiltre via des brèches dans le solage. Il est ensuite envoyé en laboratoire, où les résultats sont analysés.

Heureusement, il est relativement aisé de corriger un problème de radon, a souligné M. Brossard. Notamment, il est possible de colmater les brèches dans le solage, ainsi que d’installer un dispositif qui va aspirer le radon du sol pour l’expédier à l’extérieur de la demeure.

Le mois de la sensibilisation vise à amener les Canadiens à effectuer un test de dépistage du radon dans leur logis. «On voit que le taux de connaissance augmente. Le taux de mesure tarde à suivre par contre», a déploré le spécialiste.

Les propriétaires de maisons curieux d’en savoir plus peuvent visiter le site occupetoiduradon.ca.