/24m/urbanlife
Navigation

Son fauteuil roulant transformé en costume d'Halloween

Halloween Emilie Laliberté fauteuil roulant
FRANCIS PILON/24 HEURES/AGENCE QMI

Coup d'oeil sur cet article

Des bénévoles montréalais ont construit un déguisement durant deux mois pour qu’un garçon en fauteuil roulant puisse fêter Halloween comme tous les jeunes de son âge cette année.

«On ne voyait pas l’ensemble de mon costume avant à cause du fauteuil. C’est la première fois de ma vie, à 10 ans, que mon déguisement sera adapté pour ma chaise roulante. C’est vraiment impressionnant», a expliqué Émile Laliberté, les yeux pétillants.

La formation «Duct Tapers Anonymous» et le centre «Milieux Institute» l'Université Concordia se sont tous les deux réunis pour créer le costume de dragon, baptisé Chad, dans un garage de Rosemont à Montréal.

Une dizaine de personnes avec des compétences en ingénierie, en peinture et même en impression 3D ont mis la main à la pâte bénévolement pour créer le déguisement.

 

Il contient des ailes faites avec un parapluie, une tête de dragon munie de yeux fabriqués avec des écrans LCD, un chandail avec des écailles réalisées grâce à une imprimante 3D et un château fait de styromousse.

«Ce genre d’initiative, ça permet vraiment aux enfants avec des besoins particuliers de participer à Halloween qui est censée être une fête pour tous. C’est vraiment de l’intégration, ça rend une mère heureuse de voir son enfant aussi heureux», affirme Hélène Fortin, la maman d’Émile.

Populaire aux É-U

Robert Murphy, le fondateur de Duct Tapers Anonymous, tentera de construire un costume d’Halloween par année à un enfant en fauteuil roulant à l’avenir.

«C’était la première fois qu’on faisait ce genre de projet avec Émile. Aux États-Unis, c’est populaire de faire des déguisements gratuitement pour les enfants en fauteuil et ça devient même des compétitions, mais on n’entend pas vraiment parler de ça ici au Canada ou au Québec», souligne M. Murphy.

Ce dernier affirme avoir été inspiré par «Magic Wheelchair», une association à but non lucratif située en Oregon, qui se dévoue à ce genre d’activités.

Halloween Emilie Laliberté fauteuil roulant
FRANCIS PILON/24 HEURES/AGENCE QMI

 

«La morale dans tout ça, c’est qu’Halloween, c’est pour tout le monde», a conclu Émile Laliberté, déjà très excité à l’idée d’arriver costumé à l’école ce mercredi.